Un maire anglais démissionne après avoir été banni des pubs de sa ville le jour de son intronisation

Pints of Beer/Simon Cocks via Flickr CC BY 2.0

Pints of Beer/Simon Cocks via Flickr CC BY 2.0

Wayne Ronayne (à ne pas confondre avec le joueur de football anglais Wayne Rooney), maire de la petite ville de Gosport (rien à voir avec la chaîne de magasins) dans le Hampshire anglais, a présenté sa démission le jour de son intronisation après avoir été banni des pubs de la ville alors qu'il fêtait son nouveau poste avec des proches.

Un porte-parole de la chaîne de pubs JD Wetherspoon a déclaré qu'il s'était «mal comporté», mais le désormais ex-maire conservateur de la ville de 100.000 habitants nie les informations selon lesquelles il était ivre, et a affirmé:

«J'étais sobre quand je suis arrivé et sobre quand je suis reparti»

Selon le journal local The News, une dispute a éclaté quand un employé du pub The Star a demandé au groupe du maire de quitter les lieux. La femme du maire aurait répondu qu'elle pouvait faire fermer le pub si elle le voulait.

La police serait ensuite arrivée sur place et le groupe a finalement quitté les lieux, mais la femme du maire aurait ensuite essayé de rentrer dans un autre pub à quelques mètres de là. Elle se serait vue refuser l'entrée et aurait réédité sa menace.

Les deux pubs se sont plaints auprès de l'association Pubwatch, dont le but est notamment d'améliorer la sécurité dans les pubs, qui a décidé de bannir Wayne Ronayne de 36 établissements de la ville.

Wayne Ronayne, qui est aussi conseiller municipal, a déclaré à la BBC qu'il s'agissait d'«informations erronées» qui ont terni sa réputation:

«Ma décision ne veut pas dire que je reconnais un quelconque méfait. Je ne veux pas déshonorer le poste de maire ni ternir la bonne réputation de Gosport.»

Selon lui, les employés du pub lui auraient signifié qu'ils «ne pouvaient plus le servir» parce qu'ils pensaient qu'un des membres de son groupe s'était endormi. Ronayne aurait alors demandé à parler au manager et les employés du bar ont décidé d'appeler la police.

Wayne Ronayne a fait appel de la décision de Pubwatch, mais n'a pas obtenu gain de cause. 

Partager cet article