Life

Le Bay Hotel, une folie monégasque

Nicolas de Rabaudy, mis à jour le 09.08.2009 à 10 h 11

En prime la recette de la semaine, un loup de Méditerranée cuit à plat à la citronnelle et citron vert.

La Société des Bains de Mer de Monaco a vu grand, majestueux, quand Bernard Lambert, le directeur général, a lancé en 2003 la construction du Monte Carlo Bay Hotel and Resort sur quatre hectares de terrain gagnés sur la mer, dans la presqu'île du Larvotto, à deux pas du Monte Carlo Beach, où viennent résider et se baigner les vrais accros de la Grande Bleue.

Tout est gigantesque dans ce quatre étoiles inspiré des palais méditerranéens. La surface totale au sol s'élève à 120.000 mètres carrés, les trois tours de couleur ocre, de style néo-classique (1900-1930), abritent 334 chambres et suites sur 11 étages, plus cinq restaurants, des salons de réception, un SPA Cinq Mondes, un casino, des piscines dont l'une ronde, couverte, insérée dans un bâtiment façon Pavillon Baltard plus un incroyable lagon tropical de 750 tonnes de sable, long de cent mètres, ponctué de cascades, qui constitue le joyau de l'établissement à l'allure futuriste. Coût  200 millions d'euros.

Les architectes bruxellois et locaux, assistés du décorateur des intérieurs, le fameux Pierre-Yves Rochon, ont laissé libre cours à leur imagination, à la limite du délire: deux coupoles projettent des flammes, une fontaine animée par ordinateur déclenche des jets d'eau en synchronisation avec un fond musical. Dans l'espace, baigné par la brise marine, ce ne sont qu'arches, foisonnement de plantes, d'arbres, de sculptures, le tout ouvert sur la mer, à vos pieds. Le parti pris architectural a de quoi donner le tournis: où est-on? En Floride chez Disney, sur l'Île Maurice près de Saint-Louis, en Thaïlande sur l'Île de Phuket? Le dépaysement saisit le visiteur, un peu perdu dans ce labyrinthe de rochers, de chutes d'eau, de chapiteaux, de balustrades, de céramiques et pierres reconstituées. Comme dit le directeur général du Bay, l'Italien Sergio Mangini: «À Monaco, la légende continue.»
À l'origine de ce pharaonique projet hôtelier, le Monte Carlo Bay devait attirer la clientèle vacancière et le tourisme d'affaires - dix salles de réunion, deux salons pour banquets et une batterie d'ordinateurs. Tout y est.

La crise est venue assécher le business comme dans bon nombre de quatre et cinq étoiles en panne de congrès et séminaires. Aujourd'hui, les individuels, les familles avec enfants bénéficient des tarifs de promotion plus qu'avantageux : une chambre avec terrasse affichée à 1 600 euros est vendue 250 euros, c'est pourquoi les week-ends sont complets et que les 400 chaises longues disséminées autour des plans d'eau de mer sont occupées, dès onze heures du matin. Premier arrivé, premier allongé!

L'atout majeur de ce resort pastel hérissé de loggias, de portiques et de gratte-ciel reste la proximité de la mer, une rareté à Monaco. En cela, le Bay propose une offre singulière, à l'opposé des fastes de l'Hôtel de Paris, de l'Hermitage rénové, du Métropole en face, du Colombus, du Marriott à Fontvieille. Comme l'écrit Frédéric Mitterrand dans un superbe ouvrage de photos historiques racontant la vie de la Principauté: «L'erreur majeure serait de croire qu'il n'y a que l'Hôtel de Paris sur le rocher, il y a bien d'autres adresses à vivre.» À chaque destination, sa clientèle spécifique.

L'autre atout du Bay, c'est la restauration dirigée par le chef expérimenté, Marcel Ravin, un Antillais à la large palette qui veille sur les cinq restaurants de cuisines un zeste métissées, de la paella comme à Valence jusqu'à la bouillabaisse de poissons de roche, en passant par le bar de ligne cuit à plat, la barbe à papa au foie gras, le bœuf Wagyu et sa purée, le tartare de tomates au basilic, on ne risque pas de s'ennuyer à table ou de naviguer entre les ritournelles culinaires de la Riviera.

C'est au Blue Bay, doté d'une terrasse, que l'on fera un joli repas aux préparations bien personnalisées, sans excès ni fusion food. L'étoile devrait pointer d'ici peu - seulement 70 couverts par service. Et Marcel Ravin peut nourrir jusqu'à cinq cents bouches sur le lagon tropical.

Le Bleu Bay, à sa manière, traduit le melting-pot de la Principauté - 10% d'Italiens, clientèle fournie des Émirats et du nord de l'Europe. Les chaises de bébé voisinent avec les machines à sous, les bar mitzvah succèdent aux dîners de mariages au bord d'une des piscines, le brunch du dimanche (75 euros, vin rosé de Ott compris) accueille les piliers de la Principauté et les accros du tapis vert conjuguent cigares et whiskies quand la chance les a trahi. Ainsi vit et perdure la cité des Grimaldi aux 8.500 citoyens du prince Albert et 30.000 comptes en banque.

Nicolas de Rabaudy

  • Monte Carlo Bay Hotel and Resort. 40 avenue Princesse Grâce 98000 Principauté de Monaco. Tél. : 00 377 98 06 02 00. Fax : 00 377 98 06 00 03. Prix des chambres à partir de 250 euros.

La recette

Comme chaque semaine, une recette pleine d'été concoctée par un grand chef. Cette semaine, Marcel Ravin du Monte-Carlo Bay nous propose son loup de Méditerranée cuit à plat à la citronnelle et citron vert

Pour 4 personnes:

Ingrédients
1 loup de Méditerranée de 1kg
2 citrons verts
15 cl d’huile d’olive
quelques feuilles de citronnelle vétiver
sel et poivre du moulin

Préparation
1. Demandez à votre poissonnier d’habiller votre loup.
2. Enveloppez votre loup, assaisonné au préalable, de citron vert et de feuilles de citronnelle.
3. Préchauffez votre four à 180°C.
4. Mettez votre poisson dans un plat, versez un filet d’huile d’olive, couvrez, baissez la température du four à 110°C et laissez cuire 15 minutes.
5. Décantez votre poisson, récupérez le jus de cuisson, filtrez-le et montez-le avec de l’huile d’olive et le jus de 1/2 citron vert.

Suggestion d’accompagnement :
Un sauté de courgettes niçoises aux artichauts violets.

Vin : Château Roubine, cuvée Inspire, cru classé des Côtes de Provence (mis en bouteille par Valérie Riboud-Rousselle)

Nicolas de Rabaudy
Nicolas de Rabaudy (464 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte