Boire & mangerScience & santé

Bientôt, une machine pourra compter les calories de votre assiette

Repéré par Lucie de la Héronnière, mis à jour le 16.07.2014 à 12 h 33

Repéré sur Gizmodo, Technology Review, Business Insider

Ceci n'est pas de la science-fiction.

Capture d’écran de GE Reports.

Capture d’écran de GE Reports.

Le «quantified self» –cette tendance à mesurer ses données personnelles, dans tous les domaines, à les analyser voire à les partager– n’a pas de limites. On peut déjà enfiler un joli bracelet qui nous dit combien de calories on a brûlé dans la journée (et entrer manuellement une estimation des calories ingérées). General Electric est en train de travailler sur un gadget qui pourrait bien, un jour, analyser votre assiette et compter précisement le nombre de calories de son contenu.

Rassurez-vous, on n’y est pas encore. Des chercheurs de la société ont mis au point un prototype qui analyse le poids d'un plat, ainsi que les teneurs en matières grasses et en eau grâce à des micro-ondes: le dispositif observe comment ces ondes sont modifiées par les aliments en passant à travers.

Grâce à ces trois données et une équation longuement mise au point en étudiant les valeurs nutritionnelles de milliers d’aliments, on peut ainsi estimer aussi le nombre de calories venues des autres éléments de la nourriture, comme le sucre, les fibres et les protéines, et déterminer le nombre total de calories de manière assez précise, explique Gizmodo.

Pour l’instant, la chose ne peut analyser que les plats mixés uniformément, mais les recherches sont en cours pour les aliments solides et mélangés, comme un sandwich ou une salade. Lors des tests sur des mélanges d’huile, de sucre et d’eau, les résultats sont proches à 5 ou 10% près des vrais chiffres.

Selon Technology Review, Matt Webster, le scientifique en charge du projet, pense que le dispositif pourrait au final être incorporé à un four à micro-ondes ou à un autre appareil de cuisine. Vous réchauffez votre assiette, et hop, le nombre de calories apparaît directement, puis est transmis à votre smartphone.

La compagnie américaine promet de continuer à travailler sur cette «technologie excitante». On peut aussi y voir une technologie menant à un rapport à l'alimentation culpabilisant et aliénant... 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte