Sciences

L'étonnante photo de la Nasa qui montre un Soleil bleu

Temps de lecture : 2 min

Ce qui ne signifie pas qu'il se refroidit...

Le Soleil le 10 juillet 2014 | NASA Solar Dynamics Observatory (Little SDO)
Le Soleil le 10 juillet 2014 | NASA Solar Dynamics Observatory (Little SDO)

La Nasa a publié le 10 juillet sur une de ses pages Facebook une photo du Soleil qui a retenu l'attention de Discover Magazine. Cette photo montre un astre dont les pôles, bleus, semblent presque froids.

Cette image est le résultat d'une colorisation de trois longueurs d'ondes lumineuses différentes, donc de trois températures différentes. Les régions en bleu correspondent à ce que les astro-physiciens appellent des trous coronaux. Pas d’inquiétude pour autant, même si le phénomène est assez exceptionnel ici, il est tout à fait normal.

Observation d'un trou coronal | Nasa Solar Dynamics Observatory (Little SDO)

Le Soleil est parcouru par deux types de champs magnétiques. Les champs fermés, qui forment des boucles, ceux que l'ont peut voir en rouge sur la photo, et les champs ouverts, qui se dirigent eux dans l'espace (en bleu sur l'image). Les régions où le champ est ouvert sont plus froides et sont donc appelées trous coronaux. La température des régions en jaune/rouge atteint presque 2 millions de degrés Celsius tandis que dans les régions de trous coronaux, la température est d'environ un million de degrés.

Cette observation sort de l'ordinaire car les trous coronaux sont très étendus. Il en résulte la production d'un fort vent solaire, c'est à dire un dégagement magnétique qui peut atteindre la Terre, produisant par exemple des aurores boréales aux pôles et peut perturber nos systèmes de télécommunications.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Ces trous se font et se défont en permanence sur la surface du Soleil et ne signifient pas qu'il est en train de mourir. Ne paniquez pas, il sera bien au rendez-vous cet été, mais lui aussi a besoin de décompresser de temps en temps.

Newsletters

On va construire sur la Lune et sur Mars (avec la poussière trouvée sur place)

On va construire sur la Lune et sur Mars (avec la poussière trouvée sur place)

Quant au sang et à l'urine des astronautes, ils pourraient permettre de fabriquer du ciment.

Pourquoi l'accouchement est plus difficile chez les humains que chez les grands singes

Pourquoi l'accouchement est plus difficile chez les humains que chez les grands singes

Une étude très récente s'est intéressée à l'accouchement chez les australopithèques pour comprendre depuis quand donner naissance était si compliqué pour notre espèce.

Covid long et travail: la double peine pour les malades

Covid long et travail: la double peine pour les malades

Les symptômes persistants forcent certains travailleurs à trouver des solutions par eux-mêmes pour conserver leur emploi, quand ils ne sont pas tout simplement contraints de le quitter.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio