Smart CitésFrance

Si vous avez compris quelque chose à l'avenir du Poitou-Charentes et du Limousin, c'est qu'on vous a mal expliqué

Repéré par Jean-Marie Pottier, mis à jour le 13.07.2014 à 18 h 02

Repéré sur Sud-Ouest, Le Courrier de l'Ouest

Mais de quelle région fera donc partie le Fort Boyard?

Mais de quelle région fera donc partie le Fort Boyard?

Décidément, le redécoupage des régions voulu par le gouvernement est tout sauf stabilisé en ce qui concerne le centre de la France et le Sud-Ouest, si l'on en croit les informations publiées par le journal du même nom ce dimanche 13 juillet.

Rappel des épisodes précédents. Dans le premier découpage présenté par l'Élysée et arrivé dans les bureaux du Sénat, le Centre, le Poitou-Charentes et le Limousin devaient fusionner pour former une région géante. L'idée, selon l'étude d'impact, était de «renforcer le développement de zones géographiques enclavées».

Changement de perspective lors de l'examen de la réforme en commission des Lois au Sénat: deux amendements sont adoptés, prévoyant respectivement de fusionner la région Centre avec les Pays de la Loire, et le Poitou-Charentes et le Limousin avec l'Aquitaine. Mais l'ensemble du texte étant rejeté par la commission, c'est finalement le texte initial du gouvernement qui arrive dans l'hémicycle. Texte qui est vidé de sa substance le 4 juillet, le Sénat, après avoir examiné de nombreux amendements, y compris la formation d'une région Auvergne-Centre-Poitou-Charentes, finissant par l'adopter tout... en supprimant l'article qui délimite les nouvelles régions.

Le texte arrive alors à l'Assemblée nationale, où il est adopté en commission dans une nouvelle version, qui prévoit cette fois les fusions respectives du Centre avec le Poitou-Charentes et du Limousin avec l'Aquitaine. Il doit désormais être débattu en séance publique le 15 juillet et, selon Sud-Ouest, on pourrait finalement revenir à un précédent épisode avec une fusion entre le Poitou-Charentes, le Limousin et l'Aquitaine:

«Lors de la réunion du Syndicat mixte pour le développement durable de l'estuaire de la Gironde (SMIDDEST) qui s'est tenue vendredi à Meschers, le député socialiste de la Gironde et président du SMIDDEST Philippe Plisson, qui fait partie du groupe de travail pour la reconfiguration des régions, a annoncé qu'une nouvelle mouture du projet prévoyait le rattachement du Poitou-Charente et du Limousin à l'Aquitaine.»

Et ce n'est pas tout puisque, selon Le Courrier de l'Ouest, cela signifierait aussi que la région Pays de la Loire serait finalement totalement démantelée, la Vendée rejoignant la grande région Sud-Ouest, la Loire-Atlantique la Bretagne et les trois autres départements le Centre!

Tout en parlant de «bruits de couloir», le président du Conseil général de Charente-Maritime Dominique Bussereau a expliqué au quotidien que «des amis parlementaires socialistes [lui avaient] assuré que le président de la République avait [...] donné son aval.»

Un tel scénario ferait en tout cas la joie de l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, qui avait lancé en séance publique au Sénat:

«Évidemment, je sais quel serait le meilleur destin pour la région dont je suis l’élu. Évidemment, comme mes collègues charentais, notamment, je sais que le Poitou-Charentes et le Limousin ont vocation à se rassembler dans la grande Aquitaine. Je le sais très bien; je le vis depuis quarante ans. Mon père, ma mère, ma famille, mon sang: tout cela me l’a appris!»

Cette grande région Sud-Ouest faisait aussi partie de la carte de France à dix régions que nous avait détaillée il y a quelques semaines le géographe Jacques Lévy, selon qui «l’intérêt du Limousin, c’est d’aller vers Bordeaux plutôt que de rester tout seul».

Slate est partenaire du débat Nos Régions Demain, organisé par le cabinet de conseil Res Publica.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte