Culture

La mort de Tommy Ramone, le dernier des membres originels des Ramones

Repéré par Jean-Marie Pottier, mis à jour le 12.07.2014 à 10 h 34

Repéré sur Variety, The Guardian

La pochette du premier album des Ramones (1976). De gauche à droite: Johnny, Tommy, Joey et Dee Dee Ramone.

La pochette du premier album des Ramones (1976). De gauche à droite: Johnny, Tommy, Joey et Dee Dee Ramone.

Ils sont rares, les groupes de rock dont tous les membres originels ont disparu. Aujourd’hui, il reste encore deux Beatles, quatre Rolling Stones, trois Clash ou trois Joy Division. Mais, depuis ce samedi 12 juillet, plus aucun des membres fondateurs des Ramones, avec la mort du bassiste Tommy Ramone à l’âge de 62 ans. L'homme dont, selon le magazine Variety, «le jeu de batterie énergique était la turbine impulsant le son bruyant et facétieux du gang en blousons de cuir».

Né Erdélyi Tamás en Hongrie en 1952 (comme le rappelle utilement le Guardian, «tous les membres du groupe ont adopté le nom Ramone alors qu’ils n’avaient pas de lien de famille»), Tommy Ramone était derrière les fûts sur les trois premiers albums studio du groupe, Ramones, Leave Home et Rocket To Russia, sur lesquels on trouvait des classiques comme Blitzkrieg Bop ou Sheena Is A Punk Rocker.

Il avait également produit les deux derniers nommés ainsi que l’album Too Tough To Die en 1984, après avoir été remplacé dans le groupe par Marc Bell, alias Marky Ramone. Il avait également produit Tim, le quatrième album des Replacements, en 1985.

Des quatre Ramones originels, c’est Joey, le chanteur, qui est mort le premier, en 2001, à l’âge de 49 ans. Le bassiste Dee Dee est mort en 2002, à 50 ans, et le guitariste Johnny en 2004, à 55 ans.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte