Sciences / Culture

Quelles sont les odeurs des couleurs?

Temps de lecture : 2 min

REUTERS/Alberto Lowe
REUTERS/Alberto Lowe

Certaines personnes ne sentent pas. D'autres peuvent sentir les couleurs (c'est l'une des formes que peut prendre la synesthésie, phénomène neurologique qui consiste à associer plusieurs sens). Mais pour le reste du monde?

Selon le Pacific Standard Magazine, des chercheurs ont remarqué que les non-synesthésiques associent souvent des couleurs à des odeurs. A tel point que lorsqu'une couleur est associée à une odeur inattendue, les individus jugent la combinaison moins plaisante.

«Un groupe de chercheurs internationaux, mené par Carmel A. Levitan à l'Occidental College, a évalué dans quelle mesure notre association de couleurs avec des odeurs était universelle (inscrite dans nos cerveaux) ou basée sur des facteurs culturels comme le langage et l'association fréquente entre des objets et des odeurs»

Les précédentes études sur le sujet n'avaient pas été concluantes, selon Pacific Standard.

Ici, comme on peut le lire sur le site PlosOne, qui a publié l'étude, celle-ci a été menée sur 6 groupes culturels différents: Néerlandais, Chinois résidant aux Pays-Bas, Allemands, Malais (communauté ethno-linguistique majoritaire et historique de la Malaisie), sino-malaisiens, et résidents américains.

Il a été demandé aux participants d'associer 14 odeurs différentes à des couleurs avec lesquelles elles étaient en harmonie ou en dysharmonie.

«Nous avons trouvé des motifs concordants dans les choix de couleur pour chaque odeur au sein de chaque culture», expliquent les auteurs de l'étude «montrant que les individus interrogés ne faisaient pas leur choix au hasard pour leurs associations couleur-odeur. (...) Nous avons constaté que les participants américains et allemands sont ceux qui ont les motifs les plus similaires, suivis des participants allemands et malais. La plus grande différence s'est trouvée entre les Malais et les Chinois résidents aux Pays-Bas et entre les Néerlandais et les Sino-Malaisiens. Nous avons conclu que la culture joue un rôle dans les associations de couleur et odeur, associations qui sont susceptibles de provenir, au moins en partie, de notre expérience».

Ci-dessous, le tableau correspondant à l'étude, avec les associations de chaque groupe culturel. On y voit par exemple que pour les Chinois résidant aux Pays-Bas, le savon est associé à des tonalités de vert et marron. Pour les Malais c'est bleu et jaune.

Slate.fr

Newsletters

Peut-on apprendre à moins aimer le sucre?

Peut-on apprendre à moins aimer le sucre?

Des scientifiques entendent remodeler par un jeu vidéo des processus cérébraux qui nous font aujourd'hui plus de mal que de bien.

Et si avoir un but dans la vie permettait de vivre plus longtemps?

Et si avoir un but dans la vie permettait de vivre plus longtemps?

Il suffisait d'y penser.

Les détecteurs de mensonges n'ont jamais fonctionné

Les détecteurs de mensonges n'ont jamais fonctionné

Alors que leur inefficacité est de moins en moins confidentielle, ils continuent pourtant à être utilisés.

Newsletters