Monde

Le chef des Talibans pakistanais est «peut-être mort»

Temps de lecture : 2 min

Les autorités américaines et pakistanaises ont confirmé qu'elles sont en train de vérifier les informations faisant état de la mort de Baitullah Mehsud, le chef des Talibans pakistanais. Un officiel américain a affirmé qu'«il y a des raisons de penser que Mehsud est mort, mais l'information n'est pas encore confirmée à l'heure actuelle.»

Le ministre de l'Intérieur pakistanais, Rehman Malik, a déclaré qu'il attendait encore la confirmation par ADN de la mort de Mehsud, qui aurait été tué par des tirs provenant de drones américains. Les Talibans n'ont quant à eux pas fait de commentaire sur l'éventuelle disparition.

L'attaque illustre deux tendances de fond selon CNN. «La première est que l'administration Obama a accéléré le programme de drones visant les militants au Pakistan, l'utilisant bien plus que l'administration Bush. La deuxième est que l'administration Obama travaille de plus en plus avec le gouvernement pakistanais pour attaquer les Talibans du pays. Parmi les 30 attaques de cette année, 19 visaient le fief de Mehsud dans la région du Waziristan du Sud.»

[Lire l'article complet sur cnn.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Image de une: Baitullah Mehsud, REUTERS/STR New

Newsletters

Un homme achète une Lamborghini avec des fonds de secours Covid et finit en prison

Un homme achète une Lamborghini avec des fonds de secours Covid et finit en prison

Cet Américain a écopé d'une peine de neuf ans.

Fermer les frontières ne stoppera pas la propagation du variant Omicron

Fermer les frontières ne stoppera pas la propagation du variant Omicron

Étant donné que ce nouveau variant s'est déjà propagé au-delà de l'Afrique australe, l'interdiction des voyageurs en provenance de cette zone ne fera que ralentir sa circulation.

Wagnergate: l'incroyable piège tendu aux mercenaires russes par l'Ukraine

Wagnergate: l'incroyable piège tendu aux mercenaires russes par l'Ukraine

Au cœur de ce sac de nœuds, la création d'une agence de recrutement bidon et une fausse alerte à la bombe.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio