Tech & internet / Société

Et si un GPS vous indiquait la plus belle route à prendre et non la plus courte?

Temps de lecture : 2 min

Deux itinéraires calculés à Londres : (a) le plus court (b) le plus beau / YAHOO LABS
Deux itinéraires calculés à Londres : (a) le plus court (b) le plus beau / YAHOO LABS

Un automobiliste pas très pressé (ça existe!) pourrait parfois avoir envie qu’on lui suggère le chemin le plus agréable à suivre, celui qui lui permettra de contempler le paysage. Même chose pour les piétons qui n’ont pour l’instant que les guides touristiques pour les aider à trouver des parcours bucoliques et agréables. Des applications proposent déjà de se perdre dans une ville tout en allant d’un point A à un point B déterminés: Dérive, Drift, Serendipitor.

L’expérimentation de l’équipe des Yahoo Labs en Espagne va plus loin, rapporte la MIT Technology review. Les chercheurs ont voulu explorer la géographie dite «psychologique» à Londres et Boston. Un géographe psychologue, soulignent-ils dans leur article, est «capable d’identifier et de distiller les différentes ambiances d’un environnement urbain».

Comment donc déterminer les «plus beaux itinéraires»? Personne n’a en effet la même définition de la beauté. Les chercheurs soulignent en introduction de leur étude que, sans surprise, des maisons victoriennes et des espaces verts sont d’emblée considérés comme beaux quand des rues pleines de poubelles et dont les maisons ont les fenêtres cassées ne le sont pas. Mais un touriste en visite dans la capitale britannique pourrait très bien dire que telle rue du quartier de Notting Hill est plus agréable qu’une autre, quand un autre dirait exactement le contraire.

Le chercheur Daniele Quercia et ses acolytes ont donc pioché le plus d’images possibles sur Google Street view et Geograph, une base de données de photos d'Angleterre et d'Irlande, pour ensuite les soumettre à des internautes via le site UrbanGems.com.

Sur ce site, des séries de deux photos sont présentées à l’internaute qui doit choisir l’endroit le plus beau entre les deux.

Ils se servent ensuite des scores obtenus par les différents endroits de la ville et les additionnent pour déterminer les routes où les endroits sont considérés comme les plus beaux et synonymes d'émotions positives par ceux qui ont répondu à l’enquête.

Pour s’assurer que la route est bien la plus agréable, l’équipe de chercheurs a demandé à une trentaine de Londoniens d’évaluer si ces itinéraires leur semblent effectivement les plus beaux. Ils ont tous été d’accord: les routes choisies par l’algorithme du Yahoo Labs sont plus belles que celles recommandées par un GPS. Et elles ne sont que 12% plus longues (pratique pour les piétons).

(a) le plus court; (b) le plus beau; (c) le plus calme; (d) le plus agréable

Cependant, si une telle enquête devait être menée pour chaque ville, les Parisiens, Marseillais, Toulousains pourraient attendre longtemps. Pour accélerer le processus, les chercheurs l’ont donc automatisé grâce à FlickR, le réseau social de photos. A Boston, ils ont analysé plus d’1,3 million de metadonnées (dont les commentaires liées à la beauté des lieux photographiés et le nombre de photos prises à un endroit précis). Avant de demander à 54 habitants de la ville si les résultats étaient probants. Et ils l’étaient.

Restent certains facteurs impossibles à évaluer. En fonction des embouteillages ou de l’heure de la journée, certaines parties de la ville sont parfois moins agréables. L’algorithme ne peut pas prendre en compte ces différences.

Mais les chercheurs espèrent bien que cela pourra aider les piétons et automobilistes avides de beaux paysages dans le monde entier, ils travaillent actuellement à une application pour les principales villes américaines et européennes.

Newsletters

Bienvenue sur Hundub, le Facebook hongrois complotiste

Bienvenue sur Hundub, le Facebook hongrois complotiste

Conçue comme une alternative au géant américain, cette nouvelle plateforme aux 40.000 utilisateurs, dont le Premier ministre Viktor Orbán, prône une liberté d'expression quasi illimitée.

Les plateformes de streaming vous disent-elles quoi écouter?

Les plateformes de streaming vous disent-elles quoi écouter?

Leurs équipes éditoriales, leurs capacités d'adaptation et leur positionnement sur le marché guident non seulement leurs stratégies, mais également nos pratiques d'écoutes.

Bannir Trump pour réduire les discours de haine sur les réseaux sociaux

Bannir Trump pour réduire les discours de haine sur les réseaux sociaux

Twitter a lâché Trump, et le débat public ne s'en portera que mieux.

Newsletters