Culture

Regardez Bill Murray dans «Nothing Lasts Forever», film de science-fiction loufoque inédit de 1984 enfin disponible sur YouTube

Temps de lecture : 2 min

Ce long métrage au scénario complètement dingue n'est jamais sorti en salles.

Les fans les plus acharnés de Bill Murray ont probablement déjà entendu parler de Nothing Lasts Forever, un film de science-fiction loufoque datant de 1984 et réalisé par Tom Schiller, auteur pour l'émission Saturday Night Live. Le film n'est jamais sorti en salle mais le site Dangerous Minds a remarqué qu'il est maintenant disponible (enfin pour le moment) en intégralité sur YouTube. En ligne depuis octobre 2011, la vidéo est restée dans l'anonymat jusqu'alors.

Le premier rôle de Nothing Lasts Forever est tenu par Zach Calligan, qu'on retrouvera la même année dans les Gremlins. Il y joue Adam, un jeune artiste voyageant vers New York mais qui va vite s'apercervoir que l'administration portuaire a transformé la ville en un véritable Etat totalitaire. Adam va alors être forcé de travailler jour et nuit en tant que gardien à l'entrée du Holland Tunnel (reliant Manhattan à Jersey City). Il parvient tout de même à démontrer ses qualités d'artiste et va se retrouver embarqué dans un voyage en bus vers la Lune pour trouver son âme-soeur.

Le chef de bord de ce bus magique n'est autre que Bill Murray.

On vous l'accorde, le propos semble un peu obscur, mais le style du film colle parfaitement. Principalement tourné en noir et blanc, il passe de temps en temps à la couleur et il est entrecoupé de numéros musicaux. Plus intriguant, de nombreux extraits d'anciens films sont disséminés dans les scènes, comme dans une compilation YouTube avant l'heure.

L'aspect tout particulier du film est probablement une des raisons qui ont poussé la MGM à le garder si longtemps dans ses cartons. Des problèmes de droits d'auteur auraient également empêché une diffusion internationale. Le site IFC suggère qu'une autre raison pourrait être le mauvais état financier de la MGM après l'immense échec de La Porte du Paradis sorti quatre ans plus tôt. Tom Schiller, dans son livre Nothing Lost Forever: The Films of Tom Schiller, déclare qu'il n'a jamais reçu de réponse précise de la part du studio mais qu'il suspecte que le film n'ait pas semblé assez commercial pour une sortie.

Le film a connu une projection-test avant de retourner dans les tiroirs de la MGM, mais il a continué à vivre au travers de diffusions sur d'obscures chaînes câblées européennes ou lors de quelques projections publiques, parfois à l'initiative de Bill Murray.

Nothing Lasts Forever reste à ce jour le seul long-métrage de Tom Schiller. Rien ne laisse penser qu'une sortie physique soit prévue, alors, pendant qu'il est encore temps, tentez de vous rattraper sur YouTube.

Newsletters

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

Le film de Mohammad Rasoulof assemble quatre récits en forme de contes contemporains pour faire éprouver comment l'usage de la peine de mort par un régime répressif contamine chacun.

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

Grâce notamment à l'interprétation toute en finesse de ses deux actrices principales, le film le plus accompli d'Almodóvar depuis une bonne décennie compose une émouvante, subtile et finalement joyeuse carte des émotions.

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Les cerveaux derrière le musée imaginé pour héberger l'œuvre digitale de Beeple à 69 millions de dollars révèlent en exclusivité pour Slate.fr les fondations du projet qui pourrait modifier notre rapport à l'art –et l'avenir du web.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio