Slatissime / Histoire / Monde

Tashirojima: l'île du Japon où les chats sont rois

Temps de lecture : 2 min

La domination féline de Tashirojima remonte à la fin de l'ère Edo –entre le milieu du XVIIIe siècle et le milieu du XIXe siècle.

cat at 田代島 / Kakei.R via FlickrCC License by
cat at 田代島 / Kakei.R via FlickrCC License by

A Ishinomaki, près de Sendai, une traversée en ferry de quarante minutes vous mènera sur l'île de Tashirojima. Si l'île ne compte qu'une centaine d'habitants, ce sont plusieurs centaines de chats qui y ont élu domicile.

La domination féline de Tashirojima remonte à la fin de l'ère Edo –entre le milieu du XVIIIe siècle et le milieu du XIXe siècle. A l'époque, les résidents de l'île élevaient des vers à soie pour l'industrie textile. Et les chats étaient précieux tant ils chassaient les souris susceptibles de grignoter les larves.

Comme aujourd'hui, Tashirojima était alors une île charriant le gros de ses ressources de l'industrie halieutique. Adulés et protecteurs de la soie, les chats se mirent à traîner autour des pêcheurs pour obtenir de la nourriture et les réactions positives des marins attirèrent bien vite des hordes de minous vers les quais. Une mythologie vit alors le jour au sujets des chats de Tashirojima: pour les pêcheurs, les chats étaient un signe de prospérité et ils leur consacrèrent un temple au centre de l'île.

Si, en 2011, l'île fut dangereusement proche de l'épicentre du séisme de Tohoku –et fut située, de fait, sur la trajectoire du tsunami qui s'ensuivit– Tashirojima, sa population humaine et ses habitants à quatre pattes furent relativement épargnés. Si les bâtiments les plus proches des côtes eurent à subir des dégâts, la plupart des maisons, construites sur les collines, restèrent intactes.

Sur YouTube, une troublante vidéo (et pas parce qu'elle est tournée dans le mauvais sens, NDLE) montre quelques-uns des chats de l'île faire preuve d'un étrange comportement juste avant le déferlement du tsunami.

Sur les sentiers touristiques de l'insolite et du bizarre, celle que l'on appelle désormais «l'île aux chats» saura séduire les visiteurs amateurs de félins. Si vous voulez y passer la nuit, des cabanes en forme de chats sont à louer d'avril à novembre. Les chiens sont interdits de séjour.

cat at 田代島 / Kakei.R via FlickrCC License by

Sur l'île aux chats / Kakei.R via FlickrCC License by

cat at 田代島 / Kakei.R via FlickrCC License by

Atlas Obscura

Ella Morton Journaliste

Newsletters

L’important n’est pas de vivre les choses, c’est de savoir les débriefer

L’important n’est pas de vivre les choses, c’est de savoir les débriefer

Nos quatre options pour sublimer la banalité de votre quotidien et captiver votre auditoire.

Pourquoi s’enfoncer des choses bizarres dans l’anus?

Pourquoi s’enfoncer des choses bizarres dans l’anus?

Une cloche, un verre à pied, un smartphone… ces objets ont un point commun: ils se retrouvent régulièrement perdus au fin fond des canaux rectaux.

Notre petite voix intérieure, cette amie bavarde capable du meilleur comme du pire

Notre petite voix intérieure, cette amie bavarde capable du meilleur comme du pire

Qui est cette personne qui me casse non-stop les oreilles? Ah ben c’est moi.

Newsletters