Société

Guadeloupe: les négociations sont suspendues entre le LKP et le patronat

Temps de lecture : 2 min

Les négociations entre le LKP et le patronat ont été suspendues vendredi 20 février dans la soirée en Guadeloupe après cinq heures de discussions. Elles doivent reprendre lundi 23 février.

Elles ont une fois encore échoué sur la question de la revalorisation des bas salaires. Les chefs d'entreprise ont proposé une hausse de 50 euros tandis que le chef du collectif Elie Domota est resté sur ses positions de "trouver un accord sur la base du préaccord du 8 février", à savoir une hausse de 200 euros. Elle devrait être en partie compensée par un allègement de charges patronales de 108 millions d'euros à la charge de l'Etat.

"Les propositions faites par le patronat sont largement insuffisantes, nous poursuivons la mobilisation", a déclaré vendredi soir à Pointe-à-Pitre Elie Domota.

En savoir plus:

Newsletters

Peut-on trop aimer ses amis?

Peut-on trop aimer ses amis?

«J'ai l'impression d'être trop exigeante en amitié, et je suis très souvent déçue.» Éléa a le sentiment de s'attacher trop vite et trop fort dans les relations amicales. Après plusieurs déceptions et une grosse rupture amicale, elle a décidé de s...

De l'autre côté du mur

De l'autre côté du mur

Les voisins, c'est un peu comme la famille: on ne les choisit pas, mais on doit vivre avec. Souvent, tout se passe bien. Parfois, ce qu'on en saisit au détour d'un bruit à travers une cloison, d'un bonjour sur le palier ou d’un mot sur la boîte...

Trancher dans le vif

Trancher dans le vif

Newsletters