Culture / France / Société

Comment s'appelait votre ville sous la Révolution française?

Temps de lecture : 2 min

La fête de la Fédération, le 14 juillet 1790. Charles Thévenin, via Wikipédia, License CC.
La fête de la Fédération, le 14 juillet 1790. Charles Thévenin, via Wikipédia, License CC.

A l'occasion du presque bicentenaire du jour où le roi Louis XVIII, le 8 juillet 1814, annula les changements de noms de communes imposés pendant la Révolution par les sans-culottes, Le Parisien dresse une carte de France des noms de communes qui avaient été transformés. «Saviez-vous que Grenoble (Isère) s'est un temps appelée «Grelibre», que Saint-Etienne (Loire) a été rebaptisée en «Ville-d'Armes» ou que Versailles (Yvelines) a été nommée... «Berceau-de-la-Liberté»? Ce sont quelques exemples des changements de noms de communes qui sont survenus pendant la Révolution française» explique le quotidien.

Le 17 octobre 1793, un décret avait été pris pour officialiser les changements de nom des milliers de communes rebaptisées par les sans-culottes les semaines précédentes. Ceux-ci s'étaient ingénié à trouver des noms gommant toutes références religieuses, nobles, monarchiques... Pour substituer à la culture de l'Ancien Régime une culture républicaine.

Pour trouver l'ancien nom de votre commune, voir la carte ci-dessous:

Newsletters

Splendeurs et misères d'«Illusions perdues»

Splendeurs et misères d'«Illusions perdues»

La brillante adaptation du chef-d'œuvre de Balzac par Xavier Giannoli réussit l'évocation d'une époque passée en suggérant le présent, mais surenchérit sur la noirceur au risque d'un dangereux déséquilibre.

«Succession» nous rapproche de l'expérience collective de «Game of Thrones»

«Succession» nous rapproche de l'expérience collective de «Game of Thrones»

Cette semaine, la grand-messe des séries. 

«Venom 2»: ils ont quand même réussi à faire pire que le premier

«Venom 2»: ils ont quand même réussi à faire pire que le premier

L'ennemi de Spider-Man, qui s'est retrouvé par miracle star de son propre film, a droit aujourd'hui à une suite. Et c'est comme l'adolescence, un peu moche, bête et pas toujours satisfaisant. 

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio