Coupe du monde 2014Sports

La France, championne des buts sur coups de pied arrêtés en Coupe du monde

Grégoire Fleurot, mis à jour le 03.07.2014 à 14 h 29

Le Français Paul Pogba marque contre le Nigéria le 30 juin 2014 à Brasilia, REUTERS/Jorge Silva

Le Français Paul Pogba marque contre le Nigéria le 30 juin 2014 à Brasilia, REUTERS/Jorge Silva

En huitièmes de finale à Brasilia, l'équipe de France l'a emporté 2-0 face au Nigéria en marquant deux buts sur corner. Si ce match vous a donné une impression de déjà vu, c'est normal: dans son histoire récente en Coupe du monde, l'équipe de France a marqué la plupart de ses buts lors des matchs à élimination directe sur coups de pied arrêtés. Souvenez-vous de ça:

Ou de ça:

Ou encore de ça:

Dans le football moderne, les buts marqués sur coups de pied arrêtés (coup-franc, corner, pénalty) représentent habituellement entre 30% et 40% du total. Depuis 1998, l'équipe de France a marqué 15 de ses 35 buts ainsi, soit une moyenne plutôt élevée de 43%.

En comparaison, l'Allemagne a marqué sur la même période 23% de ses buts de cette manière, le Brésil 24% et l'Argentine 35%. En fait, parmi les pays qui ont le plus marqué en Coupe du monde sur cette période (Brésil, Pays-Bas, Italie, Espagne, Allemagne, Argentine, France), seule l'Italie a fait mieux, avec 45% de ses buts marqués à la suite de phases arrêtées.

 

L'efficacité des Bleus sur coups de pied arrêtés devient encore plus impressionnante en seconde phase du Mondial, dans les matchs à élimination directe. Depuis 1998, ils ont marqué 8 de leurs 14 buts de cette manière, soit plus de la moitié (57%). Aucune des six autres équipes qui ont le plus marqué en Coupe du monde sur cette période ne fait aussi bien.

Les cinq derniers buts de la France lors de la phase à élimination directe ont été marqués sur coups de pied arrêtés (Henry d'une reprise sur un coup-franc contre le Brésil, Zidane sur penalty contre le Portugal et l'Italie, Pogba et Yobo sur corner contre le Nigeria).

Le cas des Pays-Bas est intéressant: ils ne marquent que 22.5% de leurs buts en Coupe du monde sur coups de pied arrêtés depuis 1998, mais 40% lors des matches à élimination directe, soit un différentiel de 17.5 points, le plus élevé parmi les sept équipes ayant le plus marqué. Les deux buts néerlandais face au Mexique en huitième de finale ont d'ailleurs été inscrits ainsi.

Qu'en est-il du prochain adversaire des Bleus? L'Allemagne est une équipe qui marque très peu sur coups de pied arrêtés depuis 1998 –seulement 14 de ses 61 buts (23%)– ce qui correspond à l'image de l'équipe actuelle, avec des phases offensives directes et efficaces. 

Personne n'a autant marqué que les Allemands dans le jeu depuis 1998 (47 buts contre seulement 20 pour la France), et personne n'a autant marqué de buts dans le jeu en phase à élimination directe non plus (20 contre 6 pour les Bleus).

Le cas allemand est d'ailleurs remarquable: c'est la seule équipe du top 7 depuis 1998 qui marque moins sur coups de pied arrêtés lors des matchs à élimination directe (seulement 16,7%) que sur l'ensemble de la Coupe du Monde.

Si les défenseurs allemands sont sans doute en train d'étudier en détail les coups de pied arrêtés français, les Français ont du souci à se faire avec les mouvements offensifs bien huilés des Allemands. 

Statistiques du Mondial 2014 fournies par:

 

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte