France

La photo de Nicolas Sarkozy au fond de sa voiture quittant les locaux de la police vous rappelle quelque chose? C'est logique

Temps de lecture : 2 min

Nicolas Sarkozy quitte l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales de la police judiciaire de Nanterre tôt le 2 juillet 2014. Pascal Rossignol / REUTERS
Nicolas Sarkozy quitte l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales de la police judiciaire de Nanterre tôt le 2 juillet 2014. Pascal Rossignol / REUTERS

A quoi ressemble la sortie d'un homme (ou d'une femme) célèbre des locaux de la police ou du bureau du juge? A quelqu'un assis sur le siège arrière d'une voiture noire.

Nicolas Sarkozy, tôt ce 2 juillet 2014. REUTERS/Pascal Rossignol

Là, il ne quitte pas un jour, mais arrive à ses bureaux, le 25 mars 2013, alors qu'il a été mis en examen pour abus de faiblesse dans l'affaire Bettencourt. REUTERS/Pascal Rossignol

22 novembre 2012. Nicolas Sarkozy accompagné de son avocat Thierry Herzog quitte le tribunal de Bordeaux dans le cadre de l'affaire Bettencourt. REUTERS/Regis Duvignau REUTERS/Regis Duvignau

26 mars 2012. Dominique Strauss-Kahn quitte le tribunal de Lille après avoir été interrogé par les juges dans le cadre de l'affaire dite du Carlton. REUTERS/Pascal Rossignol

12 septembre 2011. DSK quitte son appartement quelques heures après avoir été interrogé par la police dans le cadre de l'affaire dite Tristane Banon. REUTERS/Gonzalo Fuentes

15 mai 2011. DSK quitte les locaux de la police de Harlem, à New York. REUTERS/Allison Joyce

6 septembre 2011. Jacques Chirac quitte son appartement parisien, alors que la justice a décidé de poursuivre le procès pour détournement de fonds, mais sans que sa présence soit exigée. REUTERS/Gonzalo Fuentes

Cécile Chalancon Editrice à Slate.fr

Newsletters

Site classé

Site classé

Jacques Chirac, l'homme qui n'assumait pas d'être de droite

Jacques Chirac, l'homme qui n'assumait pas d'être de droite

On a voulu faire passer l'ancien président pour un radical de Corrèze mais son inconscient est de droite. Pour le meilleur et pour le pire.

Le jour où j'ai voté Chirac

Le jour où j'ai voté Chirac

Journalistes et contributeurs de Slate.fr se souviennent du 21 avril 2002 et du second tour pas tout à fait comme les autres de l'élection présidentielle.

Newsletters