SportsCoupe du monde 2014

Tout le monde aime James Rodriguez

Grégoire Fleurot, mis à jour le 29.06.2014 à 1 h 18

Le jeune Colombien est très au-dessus de tous les autres joueurs de la Coupe du monde 2014. Voilà pourquoi vous ne pouvez pas ne pas l'aimer.

James Rodriguez fête un de ses buts face à l'Uruguay le 28 juin 2014, au stade Maracana de Rio. REUTERS/Sergio Moraes.

James Rodriguez fête un de ses buts face à l'Uruguay le 28 juin 2014, au stade Maracana de Rio. REUTERS/Sergio Moraes.

Si vous ne vous intéressez pas plus que ça au foot en dehors de la Coupe du monde, vous ne connaissiez sans doute pas James Rodriguez, le jeune Colombien de 22 ans qui vient de confirmer sa candidature au titre de meilleur joueur du tournoi ce samedi 28 juin contre l'Uruguay (pour les autres, nous vous parlions déjà de ses excellentes performances en Ligue 1 avec Monaco ici).

James Rodriguez a marqué les deux buts qui ont qualifié la Colombie pours les quarts de finale. Le premier est tout simplement le plus beau du tournoi (et il y a eu quelques jolis spécimens). Un ballon aérien qui traîne devant la surface uruguayenne, un petit coup d'œil au but pour se situer, un contrôle de la poitrine et une frappe magnifique.

Avec les commentaires en version originale, ça donne ça (oui, au pays on l'appelle par son prénom, prononcé «Rrramès»). Son deuxième est la conclusion d'un magnifique mouvement collectif de la Colombie.

Ce n'est pas la première fois qu'il marque dans ce Mondial, mais les quatrième et cinquième fois, ce qui en fait le meilleur buteur de la compétition devant des superstars comme Messi et Neymar. Son efficacité est outrageuse: il n'a tiré que sept fois au but pour marquer ses cinq buts.

Ce n'est pas la première fois qu'il marque un très beau but non plus. Entré en jeu contre le Japon, il avait inscrit ce petit bijou.

James Rodriguez ne fait pas que marquer des buts, il fait aussi des passes décisives: déjà deux dans ce Mondial.

 

En fait, il est tout simplement très loin au-dessus de tous les autres joueurs depuis le début de la compétition, et l'on s'en rend mieux compte en prenant comme mesure le nombre de buts additionné au nombre de passes décisives moins les pénaltys, le tout ramené à 90 minutes (pour évaluer la pertinence de cette mesure pour quantifier le rendement offensif des joueurs, lisez nos explications ici).

Contrairement à d'autres joueurs, James Rodriguez n'a même pas joué l'intégralité des quatre rencontres de son équipe (il est rentré à la mi-temps face au Japon), ce qui explique son excellent score.

A l'index Castrol officiel de la Fifa, une autre mesure statistiques prenant en compte chaque passe, tacle et action des joueurs pour quantifier leur performance, James Rodriguez est aussi le premier. Depuis ce soir, il est le joueur préféré de tout le monde, même d'un autre illustre James:

Il y a dix ans, ses talents de footballeur avaient été repérés par un ancien associé de Pablo Escobar lors d'un prestigieux tournoi de jeunes joueurs où il avait marqué un corner direct, tournoi dont il a terminé meilleur buteur et meilleur joueur.

Aujourd'hui, il porte le numéro 10, celui de la légende vivante colombienne Carlos Valderrama. Il vient d'être élu homme du match pour la troisième fois en quatre rencontres et de qualifier son pays pour le premier quarts de finale de Coupe du monde de son histoire, qui s'annonce épique face au pays organisateur et grand favori, le Brésil. La dernière fois que la Colombie a battu le Brésil, c'était le 13 juillet 1991 en Copa America. James Rodriguez était âgé d'un jour.

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte