Culture

Ecoutons un peu de Bobby Womack, chanteur de légende des seventies décédé à l'âge de 70 ans

Temps de lecture : 2 min

Pochette de l'album Lookin' For A Love Again (1974).
Pochette de l'album Lookin' For A Love Again (1974).

Légende de la soul, le chanteur, auteur, compositeur et guitariste Bobby Womack est mort le 27 juin à l'âge de 70 ans.

Womack a d'abord chanté dans un groupe de gospel fondé avec ses frères, Curtis Womack and the Womack Brothers, renommé plus tard The Valentinos, dont un single, It's all over now sorti en 1964 sera repris la même année par les Rolling Stones, devenant numéro au Royaume-Uni. Womack a ensuite été guitariste notamment pour Aretha Franklin, avant d'entamer une carrière solo au début des années 70, avec la sortie de plusieurs albums à succès.

Le magazine Billboard a fait la liste de ses 10 plus gros tubes dans les charts américains. La voici:


En 1972, il co-écrit avec J.J. Johnson la bande originale du film de blaxploitation Across 110th Street dont il interprète la chanson-titre. 25 ans plus tard, Quentin Tarantino rendra hommage à Womack et à la culture pop afro-américaine des années 70 en choisissant la chanson pour le générique de son film clin d'oeil, Jackie Brown, qui contient nombre de titres cultes de soul et de R&B.

Après l'apogée des années 70, Womack fera un premier come back en 1982 avec If You Think You're Lonely Now, passant les années suivantes à lutter contre son addiction à la drogue et ses problèmes de santé. Un ultime album, The Bravest Man in the Universe, sortira en 2012.

Slate.fr

Newsletters

Silence, on mange!

Silence, on mange!

Le cinéma français n’aime rien tant que casser la croûte. À tel point que la cuisine et la gastronomie sont devenues un élément central de ses chefs-d’œuvre. Ou de ses navets.

«La Fête des Mères», mais pas celle de l'engagement politique

«La Fête des Mères», mais pas celle de l'engagement politique

Le gentil film-catalogue de Marie-Castille Mention-Schaar, qui sort opportunément à quatre jours de la fête des mères, évite avec souplesse toute forme de prise de position politique.

Twin Peaks, le retour: la plus grande série du monde, du cosmos et de l'univers tout entier

Twin Peaks, le retour: la plus grande série du monde, du cosmos et de l'univers tout entier

[BLOG You Will Never Hate Alone] Je n'attendais rien des nouveaux épisodes de la série culte et j'étais un âne de penser de la sorte.

Newsletters