Tech & internet / Monde

Un Facebook des terroristes... créé par une agence de renseignements américaine

Temps de lecture : 2 min

Al-Qaida et EIIL n'aiment pas ça.

Un combattant de l'EIIL, au nord de Mossoul, le 11 juin 2014. REUTERS
Un combattant de l'EIIL, au nord de Mossoul, le 11 juin 2014. REUTERS

Une société américaine, Modus Operandi, développe actuellement un réseau social similaire à Facebook, sauf que les profils présentés seront ceux de terroristes recherchés par les Etats-Unis.

Car Modus Operandi n’est pas une entreprise qui cherche à créer le prochain réseau social à la mode: c’est une agence de renseignements et d’analyse de données qui compte parmi ses clients l’armée américaine, les Marines et des agences gouvernementales. Sur ce réseau social où l’on trouvera la crème des ennemis des Etats-Unis, un statut du terroriste sera par exemple publié s’il a bu un café dans tel lieu où il a été aperçu...

Comme le précise le site Venture Beat, les terroristes ne posteront évidemment pas eux-même leurs statuts; l’interface est un moyen de véhiculer des informations pertinentes et récentes sur les cibles principales qui soient plus facile à exploiter que des fichiers contenant des milliers de lignes et de colonnes de chiffres.

Cette plateforme, explique le site Mashable, a été pensée pour s’adapter à une jeune génération d’analystes de données qui a grandi avec les réseaux sociaux. Modus Operandi veut rendre les montagnes de données collectées sur le terrain plus digestes et la présentation inspirée du réseau Facebook est une manière d’y parvenir. Son directeur scientifique Eric Little pense que son interface peut permettre aux analystes de repérer des logiques dans la masse de données et d’informations actualisées en permanence.

Ce n’est pas le premier coup d’éclat de cette société basée en Floride. Elle avait déjà créé une plateforme collaborative d’écriture imitant l’interface de Wikipedia.

N’est-ce qu’un coup de pub autour d’une application un peu gadget? Selon Venture Beat, la société Modus Operandi existe depuis 30 ans et communique très rarement dans les médias et auprès du grand public. Eric Little précise:

«Si vous pensez au 11-Septembre, les informations étaient bien là mais les points n’étaient pas reliés entre eux. Notre technologie aide à établir ses connexions immédiatement.»

Slate.fr

Newsletters

La Brigade de répression des incivilités en ligne

La Brigade de répression des incivilités en ligne

Chaque troll devrait se méfier.

De nouvelles publicités pro-Brexit sur Facebook, financées par un mystérieux site d'«informations»

De nouvelles publicités pro-Brexit sur Facebook, financées par un mystérieux site d'«informations»

Ces publicités invitent les utilisateurs à écrire à leurs députés afin de les inciter à rejeter le plan Chequers, qui régule les futures relations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne.

Les fausses statistiques de Facebook sur les vidéos ont causé des centaines de licenciements

Les fausses statistiques de Facebook sur les vidéos ont causé des centaines de licenciements

Des journalistes de The Atlantic estiment que plus de 350 journalistes ont perdu leur emploi en partie en raison des statistiques données par Facebook.

Newsletters