SportsCoupe du monde 2014

Bilan des continents: la Coupe du monde, c'est l'Amérique!

Grégoire Fleurot, mis à jour le 28.06.2014 à 17 h 53

Iran-Bosnie le 25 juin 2014 à Salvador, Brésil. REUTERS/Marcos Brindicci

Iran-Bosnie le 25 juin 2014 à Salvador, Brésil. REUTERS/Marcos Brindicci

Le premier tour de la Coupe du monde a pris fin ce jeudi 26 juin avec les derniers matchs des groupes G et H, et l'heure du premier bilan continental est arrivé. Voici à quoi vont ressembler les huitièmes de finale:

Le grand gagnant de la première phase est sans aucun doute l'Amérique du Sud, qui envoie cinq pays au second tour et égale ainsi son record dans un Mondial à 32 équipes, établi en 2010. C'est un qualifié de moins que l'Europe, mais elle ne comptait que 6 pays en course (contre 13 pour l'Europe) et a donc un taux de qualification de 83%. Les pays d'Amérique du Sud ont aussi la meilleure moyenne de points par match avec 2,27, très loin devant les autres continents.

L'autre confédération d'Amérique, la Concacaf (qui regroupe l'Amérique du Nord, centrale et les Caraïbes), a aussi réalisé un très beau premier tour avec trois équipes sur quatre qualifiées et une bonne moyenne de 1,5 points par match pour ces supposées «petites» nations du football (Etats-Unis, Mexique, Honduras et Costa-Rica). En fusionnant les deux confédérations américaines, on arrive à un ratio impressionnant de 8 pays qualifiés sur 10, les deux seuls ayant trébuché étant ceux du groupe de la France, l'Équateur et le Honduras.

L'Europe, justement, n'a pas réalisé une grande première phase et a vu trois de ses géants (Italie, Angleterre et Espagne) se faire éliminer, auxquels il faut ajouter aussi le Portugal. C'est la pire performance européenne, ex-æquo avec 2010.


 

Dans l'absolu, l'Afrique n'a pas réalisé une très grande première phase avec seulement 40% de ses pays qualifiés et une moyenne de points par match de 0,80. Pourtant, 2014 est historique pour le continent puisque c'est la première fois qu'il envoie deux pays en huitièmes de finale, le Nigéria (futur adversaire de la France) et l'Algérie, qui est devenu le sixième pays africain à parvenir à ce stade de la compétition.

Pour finir, l'Asie-Océanie est la grande perdante avec aucune équipe qualifiée sur quatre, une moyenne de points par match de 0,25 et aucune victoire au compteur (0 victoires, 9 nuls, 3 défaites). C'est une régression pour le continent, qui qualifiait au moins une équipe en huitièmes depuis 2002. C'est aussi la première fois qu'une confédération ayant présenté au moins deux équipes n'arrive pas à gagner le moindre match. 

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
hors-jeuAfriqueAsieEuropeCONCACAF
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte