Mondial 2014 / Sports

Face à l'Equateur, l'équipe de France peut entrer dans l'histoire

Temps de lecture : 2 min

Une élimination signifierait qu'elle a enregistré sa plus lourde défaite en phase finale et ferait d'elle la seule équipe éliminée avec deux victoires depuis l'Algérie 1982.

Hugo Lloris encaisse le second but de la Suisse, le 20 juin 2014 à Salvador. REUTERS/Fabrizio Bensch.
Hugo Lloris encaisse le second but de la Suisse, le 20 juin 2014 à Salvador. REUTERS/Fabrizio Bensch.

Bel endroit pour rentrer dans l'histoire. Au Maracanã de Rio, ce mercredi 25 juin contre l'Equateur (22 h, heure française), les Bleus peuvent inscrire leur nom dans la légende de la Coupe du monde.

Pas en se qualifiant avec neuf points en trois matchs, non, cela serait trop facile (et ils l'ont déjà fait en 1998). En étant éliminés. Pour cela, l'équipe de France n'a besoin «que» d’une défaite par au moins quatre buts d’écart contre l’Equateur et que la Suisse comble dans le même temps ses huit buts de retard à la différence de buts. Un revers 0-4 conjugué à une victoire helvète 5-0 renverrait les Bleus dans l’avion, par exemple.

Ce faisant, notre chère équipe de France, maintenant universellement admirée, entrerait dans le livre des records à au moins trois titres.

Elle essuierait sa plus lourde défaite en phase finale de Coupe du monde: jusqu’ici, c’est une glorieuse élimination par le Brésil de Pelé en demi-finale en 1958 (2-5). A l'Euro, il s'agit d'une défaite pas glorieuse du tout et beaucoup plus récente, contre les Pays-Bas en 2008 (1-4) et aux JO, d'un imbattable 1-17 face au Danemark en 1908.

La France deviendrait aussi la seule équipe éliminée de la Coupe du monde en ayant remporté deux de ses trois matchs du premier tour avec l’Algérie 1982, victime d’un arrangement entre la RFA et l’Autriche.

Et elle deviendrait, enfin, l’équipe éliminée alors qu’elle bénéficiait de la situation la plus favorable au soir du deuxième match. Depuis 1998 et le passage de la Coupe du monde à 32 équipes et deux qualifiés par groupe, aucune équipe n'a été éliminée alors qu'elle comptait six points en deux matchs. Cinq équipes ont été éliminées avec quatre points: en 2002, par exemple, l’Afrique du Sud et le Costa Rica avaient été éliminées alors qu’elles comptaient 3 points d’avance sur leur poursuivant (comme la France) avant le dernier match, mais seulement trois buts d’avance à la différence de buts.

En 1994, l'Argentine et la Belgique, premières de leur groupe avec six points avant la dernière journée, s'étaient fait dépasser par deux équipes lors du dernier match. Le cas argentin est sans doute celui qui ressemblait le plus à celui des Bleus, puisqu'ils comptaient trois points d'avance sur le Nigéria et la Bulgarie et respectivement trois et quatre buts d'avance à la différence de buts. Mais à l'époque, les «meilleurs troisièmes» des poules étaient qualifiés pour les huitièmes de finale, ce qui les avait sauvés.

Article mis à jour le 25 juin 2014 à 14h40: une première version indiquait de manière incorrecte que la Turquie avait été éliminée du Mondial 2002 en phase de poules avec le Costa Rica, alors qu'elle avait éliminé le Costa Rica.

Jean-Marie Pottier Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).

Newsletters

«Nation branding»: comment tirer vraiment profit de l'organisation d'une Coupe du monde

«Nation branding»: comment tirer vraiment profit de l'organisation d'une Coupe du monde

Organiser un Mondial ou des Jeux olympiques n'est pas rentable, mais peut entraîner des bénéfices en termes de diplomatie publique... à condition de bien s'y prendre.

De quoi souffrirez-vous au retour de la Coupe du monde?

De quoi souffrirez-vous au retour de la Coupe du monde?

Atteintes dermatologiques, maladies gastro-intestinales, fièvres... Le pire moment du Mondial, c'est le retour.

Le Qatar peut encore faire comme la Colombie en 86: renoncer au Mondial

Le Qatar peut encore faire comme la Colombie en 86: renoncer au Mondial

La Colombie aurait dû organiser la Coupe du monde en 1986. Mais en 1982, elle y a renoncé, largement encouragée par la FIFA qui s’était rendu compte de son erreur. Même histoire et «modus operandi» pour le Qatar et la Coupe du monde 2022?

Newsletters