Économie / Monde / France

En fait, la France est plutôt un pays sympa

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran de l'index
Capture d'écran de l'index

Le «Good Country Index» (l'indice des bons pays) est un nouvel indice aboutissant à un nouveau classement des pays dans le monde. Pourquoi un nouveau (vu qu'il y en a déjà des tonnes)?

«Presque tous les autres mesurent la performance des pays en tant que tels», explique le site où est présenté l'indice. «Qu'il s'agisse de la croissance, de la stabilité, de la transparence, de la bonne gouvernance, de la productivité, de la démocratie, de la liberté, ou même du bonheur, c'est toujours mesuré par pays. Le Good Country Index essaie de mesurer l'impact global des politiques et des comportements d'un pays donné, dans quelle mesure le pays contribue aux “biens communs” et ce qu'ils y enlèvent au contraire.»

Pour établir cet indice, qui entend pousser les gouvernements à penser de manière moins égoïste, et plus globale, Simon Anholt (qui se présente comme un conseiller politique indépendant) et Dr Robert Govers («conseiller indépendant pour des administrations nationales et locales») à l'origine du projet, ont utilisé 35 bases de données différentes, venant surtout des Nations unies, mais aussi dans une moindre mesure d'ONG et autres organisations. Ces données permettent de classer les pays selon leur contribution au reste du monde dans sept domaines: science et technologie, culture, paix internationale, ordre mondial, environnement, prospérité et égalité, santé et bien-être.

Et selon cet indice, la France est un pays plutôt cool: 11e sur les 125 pays évalués. En premières places:

• l'Irlande

• la Finlande

• la Suisse

• les Pays-Bas

• la Nouvelle-Zélande

Le classement, ne mesurant que les bienfaits d'un pays par rapport au reste du monde, et non par rapport à ses propres habitants, peut avoir des résultats étranges dans certains domaines.

La catégorie «bien-être et santé» par exemple (la France arrive 15e) au lieu d'être mesurée comme souvent avec les critères de d'espérance de vie, de coût par habitant, de part du PIB, est ici jaugée de manière radicalement différente. Les paramètres pris en compte: aide alimentaire, exports pharmaceutiques, donations humanitaires, saisies de drogues...

Mais, enfin au moins sur le bien qu'elle fait au reste du monde, la France est manifestement assez généreuse (elle est notamment 10e sur 125 sur le plan de l'environnement). On notera qu'à l'inverse, les Etats-Unis sont 21e au classement global de cet indice: très mauvais en termes de paix internationale et de sécurité (114e), mais 7e sur 125 quant à la santé et au bien-être.

Slate.fr

Newsletters

Des produits d'entretien en comprimés pour réduire les déchets plastiques

Des produits d'entretien en comprimés pour réduire les déchets plastiques

L'industrie des soins ménagers et des produits d’hygiène corporelle représente une production moyenne de 8,9 millions de tonnes de plastique par an.

L'effet Ikea: quand galérer nous fait kiffer

L'effet Ikea: quand galérer nous fait kiffer

Plus nous passons de temps à monter des meubles ou à assembler des objets, plus nous leur accordons de valeur émotionnelle et financière.

Devinez quelle main invisible préparait le dîner d'Adam Smith

Devinez quelle main invisible préparait le dîner d'Adam Smith

Dans un ouvrage drôle et percutant, l'essayiste suédoise Katrine Marçal revient sur l'une des plus fameuses théories économiques. Et pas mal d'autres certitudes.

Newsletters