Boire & manger

Voilà la meilleure façon de couper un gâteau

Repéré par Lucie de la Héronnière, mis à jour le 24.06.2014 à 18 h 20

Repéré sur Nature, Vox, NPR

En tout cas, un gâteau rond.

OMG cake/ Yaniv Golan via Flickr CCLicence By

OMG cake/ Yaniv Golan via Flickr CCLicence By

La meilleure façon de couper un gâteau d’anniversaire n’est pas forcément celle que vous croyez. Francis Galton, scientifique britannique (notamment statisticien, et comme le précise Vox, défenseur de l’eugénisme) a écrit une lettre à la revue Nature en 1906, pour développer les principes scientifiques de la coupe d'un gâteau rond.

Pour lui, avec la méthode classique de découpe (en commençant au milieu pour couper des parts triangulaires), vous exposez les entrailles du gâteau à l’air si vous le mangez en plusieurs jours, et votre pâtisserie va vite sécher. «A cet égard, la méthode ordinaire est erronée», écrit-il.

Il pose le problème à résoudre, «pour ses propres amusements et satisfaction», en ces termes:

«Etant donné un gâteau rond de 13 cm de diamètre, et deux personnes à appétit modéré pour le manger, comment doit-il être coupé pour laisser un minimum de surface exposée à la sécheresse?»

Evidemment, si vous êtes 12 et que vous engloutissez tout le gâteau d’un coup, cette méthode ne sert à rien. 

Il s’agit de couper une longue tranche au milieu du gâteau (en faisant deux découpes parallèles), pour ensuite refermer les deux parties et ne laisser aucun bout moelleux  à l’air libre. Quand vous voulez vous resservir, le lendemain, vous faites la même chose, mais en formant des quarts. Et ainsi de suite, toujours en extrayant les parts par le milieu. Entre chaque service, Galton conseille d’entourer le gâteau d’un élastique, pour bien fixer le tout.

Une vidéo (en anglais) d’Alex Bellos, auteur d’ouvrages sur les mathématiques et sur le Brésil, repérée par NPR ou Vox, reprend les grands principes énoncés il y a plus d’un siècle. Il conseille vivement d’adopter la vieille technique de Galton, pour «maximiser le plaisir gastronomique».

Voilà l'explication en images: 

Mais cette technique est sujette à des objections, souligne NPR. Par exemple, si le gâteau est recouvert de crème au beurre, impossible d’installer un élastique autour...

Autre critique: avec la méthode classique, au moins chaque mangeur a exactement la même proportion de glaçage dans chaque part. Et apparemment, pour les amateurs, c'est un paramètre non négligeable. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte