L'Autriche a spéculé avec l'argent de ses contribuables

Slate.fr, mis à jour le 05.08.2009 à 12 h 00

Le gouvernement autrichien vient de révéler qu'une partie des recettes fiscales des dernières années avaient été utilisées pour des placements risqués dans des paradis fiscaux par l'agence du refinancement de l'État, l'ÖBFA. Avec la crise, une partie de ces investissements se serait volatilisée.

«ÖBFA aurait investi jusqu'à 10,78 milliards d'euros dans des titres à court terme aux îles Caïman entre 1998 et 2008 », indique Le Figaro.

Au départ l'opération est un succès avec près de 685 millions d'euros de gains en l'espace de dix ans. Deuis l'automne 2008, la tendance s'est inversée et les pertes virtuelles pour le Trésor public s'élèveraient désormais à 380 millions d'euros, mais ce chiffre pourrait atteindre 600 millions d'euros, selon les estimations de la presse autrichienne.

«Les coupables présumés se situent dans les rangs des conservateurs, partenaires au sein de la coalition gauche-droite, et de l'extrême-droite du FPÖ, détenteurs du portefeuille des Finances sur la période incriminée (2000-2007)», explique l'AFP.

Le scandale devrait remettre en cause la nomination au poste de commissaire européen autrichien de Wilhelm Molterer, l'ancien ministre démocrate-chrétien des Finance en 2007-2008.

[Lire l'article complet sur LeFigaro.fr]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo Flickr/ 1suisse

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte