Monde

Doit-on dire EIIL, Da'ech, ISIS, Etat islamique en Irak et au Levant, de l'Irak et du Levant?

Temps de lecture : 2 min

Ces termes sont plus ou moins exacts.

Des combattants de l'EIIL vers Mossoul, le 11 juin 2014. REUTERS
Des combattants de l'EIIL vers Mossoul, le 11 juin 2014. REUTERS

Les noms donnés à l'organisation islamiste diffèrent d’un média à l’autre: l’Etat islamique en Irak et au Levant, l’Etat islamique d’Irak et du Levant, ISIS, Daech...

Que signifie chacun de ces termes et leur emploi plutôt qu'un autre?

En arabe, la formule « الدولة الإسلامية في العراق والشام» (ad Dawla al Islamiya fi al ‘Iraq wa ash Sham) signifie littéralement «l'Etat islamique en Irak et au Levant» (EIIL ou ISIL en anglais). C'est cette formulation, et non «l'Etat islamique de Irak et du Levant», qui est la plus proche de la syntaxe en arabe.

De nombreux médias utilisent cependant l'acronyme arabe «Da'ech» («داعش»). Selon certains chercheurs, comme Romain Caillet, la sonorité de ce terme serait jugée disgracieuse. Ce serait donc pour cela qu'il est utilisé majoritairement par les opposants à l'EIIL.

Pour Myriam Benraad, politologue spécialiste de l'Irak, il s'agit d'un «non-débat».

«Le terme "Da'ech"n'est pas péjoratif en soi, il l'est devenu en raison du contenu qu'on lui associe: les exactions, les exécutions, les offensives, etc.»

Si les partisans de l'EIIL n'utilisent pas ce terme, c'est qu'ils sont «dans une logique de pureté de la langue, poursuit la chercheuse. Leurs communiqués sont écrits dans un arabe parfait et donc choisi et sans fautes, ce qui leur permet d'affirmer leur identité et de recruter plus. Ils n'utilisent donc pas cet acronyme».

Les partisans de l'EIIL utilisent cependant, dans leurs communications sur les réseaux sociaux et autres, l'acronyme anglais «ISIS». Selon les médias, deux significations différentes lui sont associées: «Islamic State in Irak and Syria» [Etat islamique en Irak et en Syrie] ou «Islamic State in Irak and al-Sham»[Etat islamique en Irak et al-Sham].

Mais seule la seconde formule est correcte, car les objectifs de cette organisation ne se limitent pas à l'Irak et à la Syrie. Le Sham désigne le Levant, c'est le nom qui était donné historiquement à la Syrie, au Liban, à la Jordanie et à Isräel-Palestine avant le tracé des frontières coloniales.

Myriam Benraad explique:

«Pour l'instant, les combattants ne sont vraiment actifs que dans cette région, mais leur objectif est un califat sunnite qui va bien au-delà de l’Irak et du Levant et qui s'étendrait à l'ensemble du monde musulman. Ils parlent déjà de s'étendre à l'Egypte et dans les pays du Golfe. Et rien ne dit qu'il ne se rebaptiseront pas un jour.»

Fanny Arlandis Journaliste à Beyrouth (Liban). Elle écrit principalement sur la photographie et le Moyen-Orient.

Newsletters

Le mur est tout ce qu'il reste à Trump

Le mur est tout ce qu'il reste à Trump

L’état d’urgence signé par Trump n’est qu’une nouvelle manifestation de son obsession pour un mur qui, loin de protéger les États-Unis, a pour fonction de sauver la peau présidentielle.

«Même en prenant perpétuité, je n’aurais jamais le temps d’apprendre tout ce que je veux ici!»

«Même en prenant perpétuité, je n’aurais jamais le temps d’apprendre tout ce que je veux ici!»

Du temps du shah, dans les geôles iraniennes, entre deux séances de torture, les prisonnières et détenus politiques s'en sont remis à la culture.

Une élue américaine défend la peine de mort en citant la crucifixion de Jésus

Une élue américaine défend la peine de mort en citant la crucifixion de Jésus

Sans la peine de mort, Jésus n'aurait pas pu mourir pour racheter nos péchés.

Newsletters