Mondial 2014

Maradona reconnaît que Pelé est le meilleur joueur de l'histoire du foot

Temps de lecture : 2 min

Enfin presque...

«Pourquoi me comparer à Pelé? Ma mère m'a dit que j'étais plus fort et qu'il jouait contre des joueurs qui pouvaient à peine bouger.»

Jamais vous ne ferez dire à Maradona ou à Pelé que l'autre est le meilleur joueur de l'histoire du foot.

Si dans le coeur des supporters argentins, Maradona est bien le meilleur du monde et qu'ils ne se gênent pas pour le dire dans la patrie de «o Rei», les Brésiliens ne sont pas tout à fait d'accord.

Mieux, ils ont désormais une preuve que même Diego Maradona reconnaît que le Brésilien est le meilleur joueur de l'histoire.

Dans la vidéo ci-dessus tirée du programme Pânico na Band, on voit les Brésiliens imprimer un document où il est écrit que Diego Maradona reconnaît que Pelé est le meilleur joueur de l'histoire.

Ils retrouvent ensuite Maradona accompagné de journalistes, et ils lui tendent ce bout de papier en lui demandant un autographe. El Pelusa ne fait pas attention, et signe le document.

Les Brésiliens ont réussi leur coup. Maradona a bien reconnu –sans jamais le dire– que Pelé est le meilleur joueur du monde. On attend désormais la réponse argentine.

Slate.fr

Newsletters

«Nation branding»: comment tirer vraiment profit de l'organisation d'une Coupe du monde

«Nation branding»: comment tirer vraiment profit de l'organisation d'une Coupe du monde

Organiser un Mondial ou des Jeux olympiques n'est pas rentable, mais peut entraîner des bénéfices en termes de diplomatie publique... à condition de bien s'y prendre.

De quoi souffrirez-vous au retour de la Coupe du monde?

De quoi souffrirez-vous au retour de la Coupe du monde?

Atteintes dermatologiques, maladies gastro-intestinales, fièvres... Le pire moment du Mondial, c'est le retour.

Le Qatar peut encore faire comme la Colombie en 86: renoncer au Mondial

Le Qatar peut encore faire comme la Colombie en 86: renoncer au Mondial

La Colombie aurait dû organiser la Coupe du monde en 1986. Mais en 1982, elle y a renoncé, largement encouragée par la FIFA qui s’était rendu compte de son erreur. Même histoire et «modus operandi» pour le Qatar et la Coupe du monde 2022?

Newsletters