Smart Cités / Économie

Des habitants de Detroit demandent l'intervention de l'ONU pour revendiquer leur droit à l’eau

Temps de lecture : 2 min

Dans la ville en faillite, ils revendiquent leur droit à l'eau.

La «skyline» de Detroit en 2008. REUTERS/ Mike Cassese
La «skyline» de Detroit en 2008. REUTERS/ Mike Cassese

Pas besoin d’être un pays pauvre et en guerre pour demander une intervention de l’ONU: c’est aussi possible à Detroit. La ville, déclarée en faillite l’année dernière, a commencé à couper l’eau à 150.000 de ses résidents qui ne payaient plus leurs factures. Désespérés, ces habitants font appel au Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme pour revendiquer leur droit à l’eau.

«Nous demandons au rapporteur spécial de l’ONU d’expliquer au gouvernement américain que le droit à l’eau de ces habitants a été violé», a déclaré Maud Barlow, une militante au sein de l’association qui a envoyé un rapport à l’ONU .

Ces dix dernières années, le taux de pauvreté et le prix de l’eau ont augmenté de concert à Detroit. Les factures d’eau sont de 55 euros par mois en moyenne, soit près de deux fois plus cher que dans la plupart des villes américaines.

A peu près la moitié des clients du service municipal des eaux ne payent pas leurs factures, et en tout, ils doivent 118 millions de dollars à la ville.

Slate.fr

Newsletters

En Chine, les «mauvais citoyens» ne pourront plus prendre l'avion ou le train

En Chine, les «mauvais citoyens» ne pourront plus prendre l'avion ou le train

Depuis quelques années, la Chine développe un système de «crédit social» évaluant les citoyens et citoyennes chinoises au regard de leurs actions quotidiennes. En fonction de leur note, certains droits peuvent leur être retirés.

À Seattle, on installe des arceaux à vélos contre les sans-abri

À Seattle, on installe des arceaux à vélos contre les sans-abri

Le mobilier urbain anti-SDF a proliféré dans les grandes villes, sans solution de secours viable pour les personnes délogées.

Amazon vs Google: l'escalade des représailles est lancée (et plus rien ne sera comme avant)

Amazon vs Google: l'escalade des représailles est lancée (et plus rien ne sera comme avant)

La prise de bec entre les deux géants de l'internet pourrait être la première estocade dans la prochaine grande guerre des entreprises de nouvelles technologies.

Newsletters