France

Sarkozy poursuit son apprentissage du mulot

Temps de lecture : 2 min

D'après Les Echos, «Nicolas Sarkozy a décidé d'inscrire la seconde partie de son mandat sous le signe d'Internet». En effet, depuis quelques semaines, le président de la République alimente régulièrement son profil Facebook avec un certain succès puisque ses sorties sont souvent reprises dans la presse.

Il s'agirait d'un vrai virage, selon le quotidien économique: «contrairement à François Fillon ou François Bayrou, [Sarkozy] n'a jamais montré de goût personnel pour les produits high-tech. D'autant qu'il avait choisi, pour sa campagne présidentielle, d'arpenter les usines et les chaînes de montage de la «France qui se lève tôt» plutôt que de s'afficher dans les start-up».

Mais Nicolas Sarkozy ne devrait pas ouvrir de compte Twitter. L'excuse que sort Franck Louvrier, responsable de la communication élyséenne, est extrêmement étrange: «Il faut être crédible, tout le monde sait qu'il n'aurait pas le temps lui-même de fournir de la vidéo». Ah oui, Twitter, c'est donc de la vidéo. Il reste un peu de travail, semble-t-il à l'Elysée.

[Lire l'article complet sur le site des Echos]

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

L'acteur avait deux amours: le cinéma et le sport. Fan de boxe, cofondateur du PSG, le comédien mort le 6 septembre 2021 à l'âge de 88 ans ne manquait presque jamais une édition de Roland-Garros. Dans les dernières années de sa vie, c'est l'un des...

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio