Allemagne

Un lieu de culte va réunir les chrétiens, les juifs et les musulmans. Il sera à Berlin et s'appellera The House of One

Temps de lecture : 2 min

Le sommet de la tour centrale avec vue sur l'Alexanderplatz. ©KUEHN-MALVEZZI
Le sommet de la tour centrale avec vue sur l'Alexanderplatz. ©KUEHN-MALVEZZI

Berlin est toujours à l’avant-garde, même quand il s’agit de religion. Chrétiens, juifs et musulmans se sont mis d’accord pour construire à la Petriplatz un lieu de culte appelé the House of One, comprenant une église, une synagogue et une mosquée, rapporte la BBC.

Le vainqueur du concours d’architecture vient d’être désigné. L’idée de l’architecte Wilfried Kuehn a été retenue. La House of One sera faite de briques avec une grande tour centrale flanquée des trois lieux de culte. L’église, la mosquée et la synagogue auront toutes la même taille, mais des formes différentes. La mosquée sera carrée, l’église en forme de rectangle et la synagogue aura une forme d’hexagone.

Perspective sur la House of One et sur la Petriplatz. ©KuehnMalvezzi

Plan de la House of One. A: salle principale de rencontre. B: mosquée. C: église. D: synagogue. ©KuehnMalvezzi

Tout le monde arrive à s’entendre? «On y arrive, commente le rabbin Tovia Ben Chorin. Qu’il y ait des gens dans chaque groupe qui soient contre ce projet, c’est notre problème. Mais il faut commencer un jour, et c’est ce que nous faisons

Pour l'imam Kadir Sanci, la House of One est une manière de «signaler au monde que la grande majorité des musulmans est pacifique».

Personne ne sera lésé, le bâtiment de chaque confession sera en aménagé en fonction des particularités de chaque rite. Il y aura deux étages dans la partie musulmane et dans la synagogue. Les chrétiens n’auront qu’un seul étage, mais un orgue.

Une église n'est pas si différente qu'une mosquée

En faisant quelques recherche, Wilfrid Kuehn et son équipe se sont rendus compte que les lieux de culte avaient plus de similitudes qu’on ne le pensait. Différentes confessions ont utilisé les mêmes bâtiments, mais sur des périodes différentes, note l’architecte. Ainsi les mosquées du sud de l’Espagne sont devenues des églises après la conquête des chrétiens, et des églises ont été transformées en mosquées en Turquie.

Le pasteur Gregor Hohberg rappelle que la House of One sera bâtie à l’endroit où a été construite la première église à Berlin. C’était au XIIe siècle. L’église Saint-Pierre a été en grande partie détruite lors de la Seconde Guerre mondiale. Le reste a été rasé par les autorités est-allemandes.

De gauche à droite: imam Kadir Sanci, rabbin Tovia Ben Chorin, pasteur GregorHohberg. ©Lia Darjes

Il y a six ans, des archéologues ont mis au jour un ancien cimetière. Il a été décidé de construire quelque chose pour faire revivre la communauté et son lieu de culte. Le projet initial, mono-confession, a été transformé en un projet rassemblant les trois grandes confessions monothéistes.

Il ne reste plus qu’à rassembler tous les fonds nécessaires. Le montant total s’élève à 43,5 millions d’euros. Pour le moment, on ne dénombre que 335 donateurs pour 17.560 euros.

Coupe verticale de la House of One. A: salle principale de rencontre. E: fonds archéologique, bibliothèque et salle de cérémonie. F: accueil. G: loggia avec vue sur la ville. ©KuehnMalvezzi

Vue sur l'entrée principale de la House of One depuis la Brüderstraße. ©KuehnMalvezzi

Vue sur la House of One depuis la Getraudenstraße. ©KuehnMalvezzi

Salle principale de rencontre. ©KuehnMalvezzi

Loggia avec vue sur la ville. ©KuehnMalvezzi

Slate.fr

Newsletters

Sylvin Rubinstein, le danseur de flamenco qui se déguisait en femme pour tuer des nazis

Sylvin Rubinstein, le danseur de flamenco qui se déguisait en femme pour tuer des nazis

Après avoir perdu sa sœur jumelle dans le camp d'extermination de Treblinka, il n'eut de cesse de se venger. Il participa à diverses actions de sabotage, fomenta des attentats et commit plusieurs assassinats.

Le sidérant fan-club d'Hitler

Le sidérant fan-club d'Hitler

Le dictateur nazi faisait l'objet d'un véritable culte de la personnalité de son vivant. Un historien allemand a retrouvé des dizaines de milliers de lettres envoyées par ses concitoyens: déclarations d'admiration, poèmes à sa gloire, cadeaux à gogo... et courrier du coeur.

Clap de fin pour Martin Schulz

Clap de fin pour Martin Schulz

Martin Schulz a démissionné mardi soir de la présidence du SPD. Ses adversaires comme les membres de son parti l'ont fermement poussé vers la sortie.

Newsletters