Economie

Une entreprise n’est pas une famille

Repéré par Eric Leser, mis à jour le 22.06.2014 à 14 h 06

Repéré sur Harvard Business Review, Slide Share

Comparer une société à une famille ne correspond pas à la réalité et donne une image fausse de l'entreprise.

Diner chez les Sopranos

Diner chez les Sopranos

Quand les patrons décrivent leur entreprise «comme une famille», ils ont en général de bonnes intentions. C’est en tout cas ce qu'explique un article de la prestigieuse Harvard Business Review signé notamment par Reid Hoffmann, un des fondateurs de Linkedin. Les dirigeants cherchent un modèle qui représente le type de relations rêvées qu’ils souhaiteraient établir avec leurs employés. Une relation de long terme avec un sentiment commun d’appartenance. Mais utiliser le terme de famille ne correspond pourtant pas du tout à la réalité et donne même une idée totalement fausse de ce qu’est une entreprise.

Dans une vraie famille, les parents ne peuvent tout simplement pas licencier leurs enfants! Une autre métaphore plus pertinente est celle utilisée par Reed Hastings, le Pdg de Netflix lors d’une présentation devenue célèbre dans les milieux du management sur la culture de son entreprise. Redd Hastings est particulièrement direct : «nous sommes une équipe, pas une famille». Et il demande aux cadres de faire preuve d’honnêteté: «quels sont les gens, s’ils m’annoncent qu’ils quittent la société pour travailler pour un concurrent, nous allons nous battre de toute nos forces pour les garder chez Netflix?». 

Au contraire d’une famille, une équipe de sport a une mission précise (gagner un championnat, une coupe, une épreuve) et ces membres sont réunis et associés pour atteindre cet objectif. La composition de l’équipe change au fil du temps, à la fois parce ses membres décident d’aller dans une autre équipe ou parce que les dirigeants changent de stratégie ou gèrent des contraintes notamment économiques. Une entreprise est bien plus proche d’une équipe sportive professionnelle que d’une famille.

Ainsi, la relation employeur-employés est fructueuse quand elle respecte les principes qui font gagner une équipe sportive: la confiance, l’investissement commun et le bénéfice commun. Les équipes sportives gagnent notamment quand leurs membres mettent en avant la réussite collective par rapport à leur gloire personnelle immédiate. Et paradoxalement, gagner en tant qu’équipe est aussi la meilleure façon pour ces membres de réussir individuellement.

C’est là où l’équipe sportive diffère tout de même de l’entreprise, à l’exception des petites, des star-up et des... entreprises familiales. Si la réussite est une œuvre collective, il faut que tout le monde d’une façon ou d’une autre en tire les bénéfices. Une leçon que les dirigeants d’entreprises, notamment des grandes, ont souvent oublié.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte