Mondial 2014 / Sports

«Goaaaal!», «Tor!», «Buuuut!»: de l'art de célébrer un but au football

Temps de lecture : 2 min

Goooooooooaaaaaaaalllll !
Goooooooooaaaaaaaalllll !

Du quasi folklorique «goooooooooaaaaaaaaaaaaaal!» brésilien, en passant par le saccadé «Tor! Tor! Tor!» allemand, il y a mille et une façons de célébrer un but, surtout en ces temps de Coupe du monde.

Le New York Times en a recensé sept différentes, dans une infographie sonore sobre mais très efficace. Il suffit de cliquer sur les boutons play de la page pour entendre la joie manifeste de commentateurs allemand, polonais ou brésilien donc, au moment où le ballon franchit la ligne fatidique des cages.

On y retrouve également la voix d'Essam El Shawaly, commentateur phare d'Al Jazeera Sports et de la version 2012 et en arabe du cultissime jeu vidéo Fifa, ou d'Andrés Cantor, célèbre commentateur d'origine argentine qui officie aux Etats-Unis, et qui a déjà fait son apparition dans Les Simpson, signale le New York Times.

Le journal en profite au passage pour (gentiment) chambrer Chris Kamara, ancien joueur anglais aujourd'hui sur la chaîne Sky Sports, dont «l'affabilité et la propension aux bourdes en direct le rendent aussi divertissant que le match qu'il commente».

Seule déception, ni fou rire, ni «ohlalala! Alors là des buts comme ça mes seigneurs, croyez-moi, on n'en voit pas souvent» du mythique commentateur made in France Thierry Roland.

Slate.fr

Newsletters

«Nation branding»: comment tirer vraiment profit de l'organisation d'une Coupe du monde

«Nation branding»: comment tirer vraiment profit de l'organisation d'une Coupe du monde

Organiser un Mondial ou des Jeux olympiques n'est pas rentable, mais peut entraîner des bénéfices en termes de diplomatie publique... à condition de bien s'y prendre.

De quoi souffrirez-vous au retour de la Coupe du monde?

De quoi souffrirez-vous au retour de la Coupe du monde?

Atteintes dermatologiques, maladies gastro-intestinales, fièvres... Le pire moment du Mondial, c'est le retour.

Le Qatar peut encore faire comme la Colombie en 86: renoncer au Mondial

Le Qatar peut encore faire comme la Colombie en 86: renoncer au Mondial

La Colombie aurait dû organiser la Coupe du monde en 1986. Mais en 1982, elle y a renoncé, largement encouragée par la FIFA qui s’était rendu compte de son erreur. Même histoire et «modus operandi» pour le Qatar et la Coupe du monde 2022?

Newsletters