MondeCoupe du monde 2014

Le successeur de Paul le poulpe n'est pas un animal, mais Lee Young-pyo, un ancien joueur sud-coréen

Repéré par Grégoire Fleurot, mis à jour le 19.06.2014 à 19 h 02

Repéré sur Wall Street Journal, Inside Korea, L'Equipe

Lee Young-pyo lors d'un match de la Coupe d'Asie entre la Corée du Sud et l'Australie à Doha le 14 janvier 2011, REUTERS/Fadi Al-Assaad

Lee Young-pyo lors d'un match de la Coupe d'Asie entre la Corée du Sud et l'Australie à Doha le 14 janvier 2011, REUTERS/Fadi Al-Assaad

Avant le début de la Coupe du monde au Brésil, une question taraudait les médias: qui allait être le successeur de Paul le poulpe, cet animal devenu la star du Mondial 2010 en prédisant les résultats des matchs de l'Allemagne et dont la mort avait même fait l'objet d'un «urgent» de l'AFP?

Si aucun animal n'a pour le moment obtenu les mêmes résultats ou atteint la même renommée que l'illustre poulpe cette année, un ancien joueur sud-coréen devenu commentateur est en train de se faire un nom depuis le début de la compétition en matière de pronostics, rapporte le Wall Street Journal.

Lee Young-pyo, qui officie pour la chaîne de télévision publique Korea Broadcasting Station, a déjà acquis le surnom de «Young-pyo le poulpe». Jeudi 19 juin, au lendemain de l'élimination de l'Espagne, une émission datant du mois dernier a ressurgi, dans laquelle il prédisait:

«Cette Coupe du monde va donner aux fans de foot l'occasion de voir la chute de l'équipe espagnole. Toutes les équipes connaissent une période noire juste après avoir atteint l'apogée. Pour l'Espagne, c'est maintenant.»

Lors de la même émission, il avait prédit la défaite de l'Espagne contre le Chili.

Mais Lee Young-pyo, ancien joueur du PSV Eindhoven et de Tottenham et demi-finaliste du Mondial 2002, ne se contente pas de prédictions générales sur les équipes en forme ou non. Il a aussi prédit le score exact de Côte d'Ivoire-Japon et d'Italie-Angleterre. Plus récemment, il a déclaré, pendant la diffusion en direct du match entre la Corée du Sud et la Russie ,que le joueur Lee Keun-ho allait venir à la rescousse de son pays, qui peinait à trouver une ouverture:

«Lee Keun-ho est le meilleur joueur de l'équipe pour percer la défense russe. Si la Corée peut tenir jusqu'à la 70e minute, une occasion va arriver.»

Quelques minutes après, Lee Keun-ho marquait à la 68e minute. Le commentateur aux 117 sélections en équipe nationale a toutefois tenu à calmer l'attention qu'ont attiré ses prédictions. Samedi dernier, il a écrit sur son compte Twitter:

«Je dis simplement ce que je pense et je n'ai pas de pouvoirs magiques ou d'informations. Une prédiction n'est qu'une prédiction. Profitez simplement de la Coupe du monde!»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte