Mondial 2014 / Monde

Messi vs Maradona: comparons deux magnifiques photos de légende

Temps de lecture : 2 min

Lionel Messi fait son Lionel Messi, à Rio de Janeiro le 15 juin 2014, REUTERS/Pawel Kopczynski
Lionel Messi fait son Lionel Messi, à Rio de Janeiro le 15 juin 2014, REUTERS/Pawel Kopczynski

La superstar argentine Lionel Messi ne peut rien y faire, il sera toujours comparé à son compatriote Diego Maradona. Parfois, le résultat est peu flatteur pour l'attaquant vedette. Mais nous pensons que la comparaison qui suit est plutôt en faveur de Messi.

Son superbe but de la victoire face à la Bosnie-Herzégovine dimanche a produit cette photo immédiatement devenue classique de cinq défenseurs bosniens dépassés (voir ci-dessus).

Elle a immédiatement rappelé cette photo de Maradona s'apprêtant à défier la moitié de l'équipe belge à la Coupe du monde 1982.

Sur ce coup-là, Maradona l'a fait en premier, mais Messi l'a fait en mieux.

La photo de 1982 résume parfaitement la domination habituelle de Maradona, mais est incroyablement trompeuse. Selon cette analyse du site irlandais The Score, les images de ce match montrent que les joueurs belges étaient alignés quelques instants auparavant dans un mur pour défendre sur un coup franc quand Maradona a reçu la balle.

La défense belge était donc naturellement dans cette position, mais quand ils se sont tous tournés pour voir la passe à Maradona, on aurait dit qu'ils étaient là pour défendre sur lui. Maradona était bien capable de danser au milieu de défenses entières. Si cette photo représente ce concept à merveille, elle ne le montre pas vraiment.

De l'autre côté, la photo de Messi est une illustration exacte de sa domination à ce moment précis. Après un magnifique une-deux avec Gonzalo Higuain, Messi s'est baladé autour de cinq défenseurs et a tiré hors de portée du gardien.

C'est un des buts du tournoi, et un cas évident où la légende de Messi bat celle de Maradona.

Vous cherchez un exemple où Maradona l'a fait en mieux que Messi? Regardez cette comparaison cote-à-cote de son deuxième but (pas la «Main de Dieu», l'autre) contre l'Angleterre à la Coupe du monde 1986 et un but similaire de Messi avec Barcelone. Avantage Maradona.

Newsletters

«Nation branding»: comment tirer vraiment profit de l'organisation d'une Coupe du monde

«Nation branding»: comment tirer vraiment profit de l'organisation d'une Coupe du monde

Organiser un Mondial ou des Jeux olympiques n'est pas rentable, mais peut entraîner des bénéfices en termes de diplomatie publique... à condition de bien s'y prendre.

De quoi souffrirez-vous au retour de la Coupe du monde?

De quoi souffrirez-vous au retour de la Coupe du monde?

Atteintes dermatologiques, maladies gastro-intestinales, fièvres... Le pire moment du Mondial, c'est le retour.

Le Qatar peut encore faire comme la Colombie en 86: renoncer au Mondial

Le Qatar peut encore faire comme la Colombie en 86: renoncer au Mondial

La Colombie aurait dû organiser la Coupe du monde en 1986. Mais en 1982, elle y a renoncé, largement encouragée par la FIFA qui s’était rendu compte de son erreur. Même histoire et «modus operandi» pour le Qatar et la Coupe du monde 2022?

Newsletters