Mondial 2014

Le Honduras, bientôt l'équipe la plus inefficace de l'histoire?

Temps de lecture : 2 min

Pourquoi les Bleus et Hugo Lloris ne doivent pas trop se vanter d'avoir préservé leur but dimanche.

Le Hondurien Costly face au Français Pogba, le 15 juin 2014 à Porto Alegre. REUTERS/Samir Sagolj.
Le Hondurien Costly face au Français Pogba, le 15 juin 2014 à Porto Alegre. REUTERS/Samir Sagolj.

Hugo Lloris a passé une soirée plutôt tranquille face au Honduras, dimanche 15 juin (3-0). Pas sûr que le portier de Tottenham, et les Bleus avec lui, doive s'en vanter: comme le note le quotidien hondurien La Prensa, les catrachos ne sont en effet plus qu’à quelques minutes de devenir l’équipe la plus longtemps inefficace de l’histoire de la Coupe du monde.

Le dernier joueur hondurien à avoir marqué en phase finale de Coupe du monde est l’attaquant Eduardo Laing, le 21 juin 1982 à Saragosse, à la 60e minute d’un match du premier tour contre l’Irlande du nord (1-1). Depuis, la Yougoslavie, toujours en 1982, le Chili, l’Espagne et la Suisse, en 2010, et donc la France, en 2014, ont réussi une clean sheet face au Honduras, soit 480 minutes sans marquer pour ce dernier.

Si le Honduras ne parvient pas à scorer avant la 38e minute de son match contre l’Equateur, le 20 juin à Curitiba, il deviendra donc l'équipe la plus longtemps stérile de l'histoire de la Coupe du monde. Une marque pour l’instant détenue par la Bolivie sur une période de 517 minutes qui a duré plusieurs décennies: après avoir échoué à marquer lors de ses cinq premiers matchs en 1930, 1950 et 1994, la sélection sud-américaine a dû attendre la 67e minute de son sixième match, contre l’Espagne, pour marquer son premier et seul but en Coupe du monde par Erwin Sanchez.

Ce record est décidément très disputé cette année, puisque l’Algérie n’est pas passée très loin de le battre mardi: en ouvrant le score à la 25e par Feghouli sur penalty face à la Belgique (1-2), les Fennecs se sont arrêtés à 506 minutes sans marquer en phase finale.

Ce genre de longues séries sans marquer n’est pas l’apanage des équipes «moyennes». Championne du monde 1998, la France a ainsi enchaîné 369 minutes sans but (plus de quatre matchs) entre celui de Petit contre le Brésil en finale et celui de Henry contre la Corée du sud en 2006. Un record qu’elle a ensuite approché en enchaînant 363 minutes sans but entre la panenka de Zidane en finale en 2006 et le but de Malouda contre l'Afrique du sud en 2010.

Chez les nations déjà championnes du monde, les Bleus sont «devancés» par l’Uruguay (389 minutes sans marquer entre 1986 et 1990) et l’Angleterre (432 minutes sans marquer entre 1982 et 1986).

Jean-Marie Pottier Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).

Newsletters

«Nation branding»: comment tirer vraiment profit de l'organisation d'une Coupe du monde

«Nation branding»: comment tirer vraiment profit de l'organisation d'une Coupe du monde

Organiser un Mondial ou des Jeux olympiques n'est pas rentable, mais peut entraîner des bénéfices en termes de diplomatie publique... à condition de bien s'y prendre.

De quoi souffrirez-vous au retour de la Coupe du monde?

De quoi souffrirez-vous au retour de la Coupe du monde?

Atteintes dermatologiques, maladies gastro-intestinales, fièvres... Le pire moment du Mondial, c'est le retour.

Le Qatar peut encore faire comme la Colombie en 86: renoncer au Mondial

Le Qatar peut encore faire comme la Colombie en 86: renoncer au Mondial

La Colombie aurait dû organiser la Coupe du monde en 1986. Mais en 1982, elle y a renoncé, largement encouragée par la FIFA qui s’était rendu compte de son erreur. Même histoire et «modus operandi» pour le Qatar et la Coupe du monde 2022?

Newsletters