Mondial 2014

L'Algérie ne battra pas le record de la plus longue inefficacité en Coupe du monde

Temps de lecture : 2 min

La sélection algérienne se regroupe avant son match face à la Belgique, en Coupe du monde, le 17 juin 2014. REUTERS/Michael Dalder.
La sélection algérienne se regroupe avant son match face à la Belgique, en Coupe du monde, le 17 juin 2014. REUTERS/Michael Dalder.

L'Algérie ne sait pas encore si elle va se qualifier pour les huitièmes de finale, mais elle a au moins évité de battre un record: en trouvant l'ouverture à la 25e minute de son match contre la Belgique par un penalty de Feghouli, elle a arrêté à 506 minutes sa série d'inefficacité en phase finale de Coupe du monde, qui durait depuis 1986.

Comme nous le rappelions en début de compétition, dans un article qui récapitulait les records de la Coupe du monde:

«À une génération d'écart (1986, 2010), les Fennecs restent sur plus de cinq matches sans marquer, depuis un coup-franc inscrit par Djamel Zidane face à l'Irlande du nord. S'ils ne trouvent pas le chemin des filets avant la 36e minute de leur premier match contre la Belgique, ils battront le record de la plus longue disette offensive, détenu par la Bolivie (517 minutes à cheval sur les Coupes du monde 1930, 1950 et 1994).»

Voici quel était, avant celui de Feghouli, le dernier but marqué par les Algériens en Coupe du monde.

Depuis, aucun but n'avait été inscrit par les Fennecs. Contre le Brésil, en 1986, rien.

Contre l'Espagne, en 1986... toujours rien.

En 1990, 1994, 1998, 2002 et 2006, les Algériens n'étaient pas parvenus à se qualifier.

Pour leur retour en 2010, face à la Slovénie... pas de but.

Pas de but non plus contre l'Angleterre.

Ni contre les Etats-Unis.

Jusqu'au pénalty transformé par Feghouli, donc

Côté français, les deux plus grosses séries sans inscrire le moindre but sont de 369 minutes de 1998 à 2006 (de la dernière minute de la finale contre le Brésil au match contre la Corée du Sud, avec quatre matches sans but contre le Sénégal, l'Urugay, le Danemark et la Suisse) et de 363 minutes de 2006 à 2010 (de la Panenka de Zidane en finale au but de Malouda contre l'Afrique du Sud, avec deux matches sans but contre l'Uruguay et le Mexique).

Grégor Brandy Journaliste

Newsletters

«Nation branding»: comment tirer vraiment profit de l'organisation d'une Coupe du monde

«Nation branding»: comment tirer vraiment profit de l'organisation d'une Coupe du monde

Organiser un Mondial ou des Jeux olympiques n'est pas rentable, mais peut entraîner des bénéfices en termes de diplomatie publique... à condition de bien s'y prendre.

De quoi souffrirez-vous au retour de la Coupe du monde?

De quoi souffrirez-vous au retour de la Coupe du monde?

Atteintes dermatologiques, maladies gastro-intestinales, fièvres... Le pire moment du Mondial, c'est le retour.

Le Qatar peut encore faire comme la Colombie en 86: renoncer au Mondial

Le Qatar peut encore faire comme la Colombie en 86: renoncer au Mondial

La Colombie aurait dû organiser la Coupe du monde en 1986. Mais en 1982, elle y a renoncé, largement encouragée par la FIFA qui s’était rendu compte de son erreur. Même histoire et «modus operandi» pour le Qatar et la Coupe du monde 2022?

Newsletters