La Nasa a récolté ses premières laitues de l'espace

NASA/Gioia Massa

NASA/Gioia Massa

A force de se nourrir de viande lyophilisée et de haricots en boîte, les astronautes qui passent quelques semaines ou mois dans l'espace rêvent sans doute d’une bonne salade verte fraîche. La Nasa a récemment lancé un programme pour que les astronautes cultivent, à terme, leurs propres végétaux.

Le système de production s’appelle «Veggie», ou «Veg-01» pour cette première tentative. Il a d’abord été développé au Centre spatial Kennedy en Floride, avant d’être intégré début mai au module Columbus de la Station spatiale internationale.

Ce petit jardinet spatial est une capsule de 45 cm de long qui «brille comme une méduse violette d’un autre monde», décrit NPR. A l’intérieur, six plants de salades (d’une variété de romaine rouge) s’épanouissent tranquillement.

La lueur violette vient des lumières sensées aider les salades à pousser correctement: 132 LED rouges, 32 vertes et 32 bleues, activées par l’astronaute Steve Swanson. Veggie a son propre système de chauffage et de renouvellement de l’air. Aération, engrais, eau... Tout est contrôlé.

Et la semaine dernière, Swanson a fièrement récolté ses laitues

Steve Swanson / Nasa

Les plantes sont prêtes, mais les astronautes ne se payeront pas le luxe d’une petite salade à la vinaigrette tout de suite. Les scientifiques de la Nasa veulent d’abord être sûrs que la laitue de l’espace n'ait pas absorbé d'éléments pathogènes. Les essais vont donc être congelés, et envoyés sur Terre à l’automne pour subir des tests concernant la salmonelle, l'E.coli, les champignons, les levures, les moisissures...

Pourquoi tout ce travail alors qu’il est si facile d’ouvrir un sachet de pâtes lyophilisées? La nourriture lyophilisée, c’est cher et lourd, et pas forcément bon pour le moral. Gioia Massa, scientifique chargée du projet, explique sur le site de la Nasa:

«Plus les humains partiront longtemps et loin de la Terre, plus nous aurons besoin de faire pousser des plantes pour l'alimentation, le recyclage de l’atmosphère et les bénéfices psychologiques. Je pense que ces systèmes vont devenir des composants importants de tout futur scenario d’exploration de longue durée.»

Et d’ajouter:

«J'espère que Veggie pourra permettre à un équipage de faire pousser et consommer régulièrement des légumes frais.»

Un jour, peut-être, des astronautes se prépareront une petite salade de crudités fraîchement cueillies, sur le chemin de Mars. En attendant, des chercheurs chinois se penchent quant à eux sur la piste de l'élevage des vers de farine pour la future alimentation des astronautes.  

Partager cet article