Coupe du monde 2014

«Brésil, ça fait quoi d'avoir papa à la maison?»: quand les supporters argentins chambrent leur grand rival

Repéré par Jean-Marie Pottier, mis à jour le 17.06.2014 à 12 h 20

Repéré sur Infobae, La Nacion, Télam, El Tribuno

La rivalité footballistique entre le Brésil et l’Argentine est plus vivace que jamais et, pour s’en convaincre, il suffit d’écouter le dernier chant inventé par les supporters albiceleste, massivement entendu lors de la victoire de leur sélection au Maracanã de Rio contre la Bosnie-Herzégovine (2-1):

«Brasil, decime qué se siente tener en casa a tu papá/Te juro que aunque pasen los años, nunca nos vamos a olvidar/Que Diego los gambeteó, el Cani los vacunó/Están llorando desde Italia hasta hoy/A Messi lo vas a ver, la Copa nos va a traer/Maradona es más grande que Pelé.»

 

«Brésil, dis-moi ce que ça fait d’avoir papa à la maison/Je te promets que même si les années passent, nous n’oublierons jamais/Que Diego vous a dribblé, et Cani terrassés/Vous pleurez depuis l’Italie jusqu’à aujourd’hui/Tu va voir Messi, il va nous ramener la Coupe/Maradona est plus grand que Pelé.»

Comme tout bon chant de supporter, celui des Argentins (qui, en allusion à la guerre des Malouines, chantaient aussi dans le stade «Qui ne saute pas est un Anglais!») sent fort les tacles et la mauvaise foi.

Le passage «Que Diego vous a dribblé, et Cani terrassé» fait allusion à un but magnifique marqué par Claudio Caniggia suite à un solo de Maradona, qui avait donné la victoire à la sélection de Carlos Bilardo dans un match totalement dominé par les Brésiliens en huitièmes de finale de la Coupe du monde 1990. Sauf que Maradona a depuis affirmé que des bidons d’eau contenant des somnifères avaient été offerts par un soigneur argentin à des joueurs brésiliens lors d’un arrêt de jeu, ce qu’a confirmé le Brésilien Branco, qui a expliqué avoir eu des hallucinations pendant le match.

Quant au fait que le Brésil pleure depuis ce jour de juillet 1990 à Florence, c’est négliger que la Seleçao a entretemps gagné deux Coupes du monde (1994, 2002) et atteint une fois la finale (1998). Depuis 1994, le pire résultat des Brésiliens (quart de finaliste en 2006 et 2010) est égal au… meilleur des Argentins (battus au même stade de la compétition en 1998, 2006 et 2010).

En attendant un éventuel duel en finale (possible si les deux équipes terminent première de leur groupe), l'Argentine domine en revanche pour l'instant son duel avec le Brésil sur la plus petite des marges, comme le souligne l’agence Télam: 36 victoires contre 24 nuls et 35 défaites.

On notera en tout cas le goût musical très sûr des hinchas argentins, puisque la mélodie de leur chanson est tirée du Bad Moon Rising de Creedence Clearwater Revival, comme le soulignent plusieurs journaux argentins.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte