Monde / Économie / Santé

Plus de 10.000 suicides supplémentaires à cause de la crise économique en Europe et aux Etats-Unis

Temps de lecture : 2 min

...Et ils seraient évitables

Une agence Pole Emploi. REUTERS/Christian Hartmann
Une agence Pole Emploi. REUTERS/Christian Hartmann

Selon une étude publiée dans le British Journal of Psychiatry et repérée par la BBC, plus de 10.000 suicides supplémentaires entre 2008 et 2010 sont dus aux conséquences de la crise économique déclenchée en 2008.

A partir de données concernant 24 pays d’Europe, le Canada et les Etats-Unis, le groupe de chercheurs a observé que si la tendance était plutôt à la baisse jusqu’en 2007, on observait ensuite une hausse des suicides. A partir de 2009 en Europe, 7.950 suicides additionnels, c’est-à-dire de plus que ce à quoi on se serait attendu si la tendance à la baisse s’était poursuivie, ont été comptabilisés. 240 suicides de plus auraient été observés sur la même période au Canada.

Aux Etats-Unis, où le taux de suicide était déjà à la hausse avant le déclenchement de la crise économique, cette dernière serait responsable d’une accélération du taux équivalent à 4.750 suicides…

Les principaux facteurs de risque sont la perte de son emploi, de son logement ou le fait d’avoir des dettes.

Pour le docteur Aaron Reeves d’Oxford, qui a participé à l’étude, «la question critique pour les politiques publiques et la psychiatrie est de savoir si ces hausses des suicides sont évitables».

Or la Suède, la Finlande et l’Autriche ont su tous trois éviter l’accroissement du taux de suicide observé partout ailleurs. Selon Aaron Reeves:

«Cela montre que la politique importe. L’une des caractéristiques de ces pays est qu’ils investissent dans des plans qui aident les gens à retourner au travail, comme de la formation, du conseil et même des substituts aux salaires.»

Slate.fr

Newsletters

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

Dans les faits, la guerre est finie. Dans les têtes et les réflexes sociétaux, pas encore.

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Le milieu bouddhiste semble lui aussi touché par le «karoshi», la mort par surmenage, connu pour faire des victimes dans le pays.

Newsletters