Slatissime

Les tissus qui vous veulent du bien

Temps de lecture : 2 min

Les tissus ne servent pas uniquement à habiller, ils sont aussi bons pour la santé. Du naturel au high-tech, tour d'horizon des matières du futur.

La mode n’est pas qu’esthétique ou utilitaire, elle peut aussi «soigner»! Certains tissus se révèlent être encore plus efficaces que des antibiotiques. Stressé, insomniaque, courbaturé? Plus besoin de consulter votre médecin, les tissus naturels vous refont une santé. On connaissait le coton, la laine ou encore le lin en tant que textile, mais on ignorait leurs vertus.

Par exemple, le coton biologique et le coton pima sont anallergiques et favorisent une bonne respiration de la peau. La laine 100% naturelle guérit rhumatismes, arthrose ou arthrite par la simple action de sa chaleur. Le lin protège l’épiderme et combat fatigue, bactéries et irritations. Le chanvre, quant à lui, s’avère être thermorégulateur.

Si les coups de soleil et la transpiration vous posent problème, le bambou condamnera déodorant et crème solaire à rester au placard grâce à ses vertus d’anti-transpirants et anti-UV. De même, si des douleurs au cou vous envahissent, vêtissez-vous d’un foulard de soie pure car cette dernière régule la température de votre corps et vous garde au chaud. Plus étonnant encore, le lait qui se transforme en fibres permet l’hydratation de la peau.

Mais ce sont surtout les tissus high-tech qui offrent le plus d’innovations et de vertus thérapeutiques. C’est le cas du tissu biocéramique, mélange de roches volcaniques chargées d’oxydes métalliques permettant de refléter des infrarouges lointains et de les restituer, grâce à la céramique, dans le corps. Issu de la nanotechnologie, le tissu propage un effet de bien-être, améliorant votre stabilité posturale, respiration, circulation sanguine... Encore mieux qu’un spa.

Ce n’est pas un hasard si les matelas Bultex s’y sont intéressés. La société HT Concept et le tisseur Tavex ont fait de la biocéramique leur marque de fabrique. Testée pendant plusieurs années, elle est destinée au départ aux sportifs (de l’amateur au champion olympique). D’ailleurs, HT Concept vient de lancer une ligne sportive, Céramiq, constituée de vêtements première peau, parfaits sous une combinaison de ski.

Dès 2008, Picture Organic a été l’initiateur du vêtement de snow en biocéramique. Leurs combinaisons sont plébiscitées par les champions de glisse. Normal, le biocéramique favorise la récupération des athlètes. Le prêt-à-porter n’est pas en reste. Célio a sorti en 2011 un jean en biocéramique, à la qualité thermorégulatrice, mais il a été retiré de la vente aujourd’hui. Dans le luxe, «si certaines marques ont montré leur intérêt lors de salons, rien n’a abouti», explique Thierry Haim, patron de HT Concept.

Une des raisons ? Le prix sans doute. La biocéramique est une matière qui coûte cher. D’autres innovations technologiques ont été présentées, notamment à l’exposition Futurotextiles en juillet 2013. Des vêtements dits «intelligents», dont un tee-shirt Smart de Smartex, enregistrant le rythme cardiaque et respiratoire, le blouson régulateur Damart drainant l’humidité, les vêtements réduisant les rondeurs chez Reebook avec la fibre Celliant, ou les draps relaxants et hydratants d’Hacot & Colombier.

Seul hic pour cette dernière innovation, les propriétés hydratantes risquent de disparaître au bout de deux lavages, non? Les objectifs de ces tissus high-tech sont de s’adapter aux nouvelles façons de vivre où le confort est devenu une priorité. Evidemment, ces tissus « bien-être » ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale.

Marie Clergeot & Janis Burton

Montaigne publications

Newsletters

L’important n’est pas de vivre les choses, c’est de savoir les débriefer

L’important n’est pas de vivre les choses, c’est de savoir les débriefer

Nos quatre options pour sublimer la banalité de votre quotidien et captiver votre auditoire.

Pourquoi s’enfoncer des choses bizarres dans l’anus?

Pourquoi s’enfoncer des choses bizarres dans l’anus?

Une cloche, un verre à pied, un smartphone… ces objets ont un point commun: ils se retrouvent régulièrement perdus au fin fond des canaux rectaux.

Notre petite voix intérieure, cette amie bavarde capable du meilleur comme du pire

Notre petite voix intérieure, cette amie bavarde capable du meilleur comme du pire

Qui est cette personne qui me casse non-stop les oreilles? Ah ben c’est moi.

Newsletters