Culture

La disparition de Jimmy Scott, chanteur oublié et légende du jazz

Repéré par Johan Hufnagel, mis à jour le 16.06.2014 à 23 h 34

Repéré sur New York Times

Il a influencé Ray Charles, Marvin Gaye, Prince, Nancy Wilson et Frank Sinatra. Il chanté avec Charlie Parker, Sarah Vaughan, Lester Young, Lionel Hampton, Charles Mingus, Fats Navarro, Quincy Jones, Bud Powell, Ray Charles, Wynton Marsalis, Peter Cincotti David Byrne, Lou Reed, Flea, Michael Stipe, et même Antony & The Johnsons. Madonna dit de lui qu’il était le seul chanteur à la faire pleurer... Peu connu du grand public, Jimmy Scott, qui vient de disparaître à l’âge de 88 ans, était pourtant une des légendes du jazz et du R&B.

Surnommé Little Jimmy Scott, il devait sa petite taille et sa voix d’enfant à une maladie héréditaire, le syndrome de Kallmann.

 

 

S’il a débuté dans les années 1940, Scott a dû, en raison de conflits avec les maisons de disques, mettre sa carrière en pause pendant près de 30 ans. C’est en chantant Someone to Watch Over Me aux funérailles de son ami le compositeur Doc Pomus en 1991 que le public et le monde de la musique lui rendront un peu le succès qu’il aurait dû avoir. Et il enchaînera ensuite les apparitions, les tournées et les collaborations, allant de la BO de Twin Peaks, à un album de Lou Reed, avec le statut de chanteur culte.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte