Économie

Comment un stagiaire du Parisien a mis le feu aux fruits et légumes

Temps de lecture : 2 min

Les producteurs de fruits et légumes vont devoir rembourser 500 millions d'euros à l'Etat français qui, selon la commission européenne, a versé trop d'aides entre 1992 et 2002 provoquant une entorse au principe de libre concurrence.

«La décision ne vient pourtant pas de sortir. Elle a été prise par la Commission le 28 janvier dernier», explique Arrêt sur Images. Mais, sans un stagiaire du Parisien, cette affaire n'aurait sans doute pas éclaté aussi vite.

Alors qu'il devait traiter un sujet sur les «ventes au déballage» de fruits et légumes, «des producteurs évoquent ces menaces de remboursements, auprès du stagiaire du Parisien, qui creuse le filon. «On ne lit pas assez le Journal officiel de l'Union européenne, qui est une mine d'informations occultées», a-t-il expliqué à @si.

Le Parisien étant un des principaux approvisionneurs en sujets des rédactions des chaînes nationales, l'affaire prend de l'ampleur et fait l'ouverture du 20h.

Selon le ministre de l'agriculture Bruno Le Maire, si la France n'exige pas ces remboursements, «au cas par cas», elle risque une astreinte de l'ordre de plusieurs dizaines de millions d'euros par trimestre.

Selon Le Figaro, « l'annonce de l'injonction de Bruxelles a été très mal accueillie par les syndicats agricoles. «Ce n'est pas le moment d'exiger un tel remboursement, fustige le président de la FNSEA, Jean-Michel Le Métayer. S'il y a une urgence, c'est bien d'aider les producteurs qui traversent une nouvelle crise catastrophique.»

[Lire l'article sur Arrêt sur Images]

Photo Flickr pizzodisevo

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

Des produits d'entretien en comprimés pour réduire les déchets plastiques

Des produits d'entretien en comprimés pour réduire les déchets plastiques

L'industrie des soins ménagers et des produits d’hygiène corporelle représente une production moyenne de 8,9 millions de tonnes de plastique par an.

L'effet Ikea: quand galérer nous fait kiffer

L'effet Ikea: quand galérer nous fait kiffer

Plus nous passons de temps à monter des meubles ou à assembler des objets, plus nous leur accordons de valeur émotionnelle et financière.

Devinez quelle main invisible préparait le dîner d'Adam Smith

Devinez quelle main invisible préparait le dîner d'Adam Smith

Dans un ouvrage drôle et percutant, l'essayiste suédoise Katrine Marçal revient sur l'une des plus fameuses théories économiques. Et pas mal d'autres certitudes.

Newsletters