SportsCoupe du monde 2014

La Fifa suspend Franz Beckenbauer de toute activité dans le foot pendant 90 jours

Grégoire Fleurot, mis à jour le 17.06.2014 à 1 h 17

Franz Beckenbauer le 3 juin 2013 à Seoul, REUTERS/Kim Hong-Ji

Franz Beckenbauer le 3 juin 2013 à Seoul, REUTERS/Kim Hong-Ji

La Fifa a annoncé ce vendredi 13 juin dans un communiqué que Franz Beckenbauer a été suspendu de toute activité relative au football pendant 90 jours à la suite d'une décision du comité d'éthique de la Fifa, l'organe indépendant créé pour enquêter sur les soupçons de corruption au sein de la fédération internationale.

Voilà ce que l'on peut lire sur le communiqué:

«La décision a été prise [...] sur la base d'une infraction du code de l'éthique qui semble avoir été commise [...]. L'infraction apparente concerne l'absence apparente de coopération de Mr Beckenbauer avec les enquêtes du comité d'éthique malgré des demandes répétées pour son aide, y compris des requêtes pour qu'il fournisse des informations pendant un entretien en personne ou en réponse à des questions écrites fournies en anglais et en allemand.»

En tant qu'ancien membre du comité exécutif de la Fifa, Franz Beckenbauer a participé au fameux vote du 2 décembre 2010 qui a attribué les Coupes du monde 2018 à la Russie et 2022 au Qatar, vote autour desquels flottent de forts soupçons de corruption.

L'ancien capitaine de l'équipe d'Allemagne déclarait il y a encore quelques jours au quotidien allemand Bild n'avoir absolument rien à cacher dans cette affaire, tout en refusant de dévoiler pour qui il avait voté (ce qui est son droit, le vote étant secret):

«Je n'ai absolument rien de rien à cacher (dans ces dossiers) et je suis évidemment aussi d'avis qu'il doit y avoir des sanctions pour les responsables quand une corruption est prouvée.»

Michael Garcia, le président  du comité d'éthique de la Fifa, doit rendre les conclusions très attendues de son enquête sur ce sujet sensible au mois de juillet. Le 1er juin, le Sunday Times britannique a publié un article affirmant qu'il a obtenu des millions de documents secrets (emails, lettres et virements bancaires) prouvant que l'ancien vice-président qatari de la Fifa, Mohamed Bin Hammam, a versé 5 millions de dollars à différents dirigeants du football mondial pour s'assurer de leur soutien à la candidature de son pays.

Franz Beckenbauer n'occupe plus de fonction importante dans le football, et est consultant dans les médias allemands. 

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte