Sports / Mondial 2014

Une partie des Portugais veulent voir la France éliminée. Pour les Français, c'est l'Algérie... ou la France

Temps de lecture : 2 min

C'est l'opinion affirmée par une minorité de «haters» dans un sondage. Dans d'autres pays, comme l'Argentine, le Brésil, la Corée du Sud ou le Japon, le nombre de ceux qui se ligueront contre une équipe est bien plus important.

Zinedine Zidane entouré par Yazid Mansouri et Moulay Haddou lors d'un match entre la France et l'Algérie, le 6 octobre 2001, au Stade de France. REUTERS/Jacky Naegelen.
Zinedine Zidane entouré par Yazid Mansouri et Moulay Haddou lors d'un match entre la France et l'Algérie, le 6 octobre 2001, au Stade de France. REUTERS/Jacky Naegelen.

Le Portugal ne semble pas avoir complètement digéré ses trois éliminations face à la France en demi-finale de l’Euro 84, de l’Euro 2000 et de la Coupe du monde 2006.

Les Portugais placent la France (plus ou moins à égalité avec l’Allemagne, vu la marge d'erreur) en tête des équipes qu’ils espèrent voir perdre lors de cette Coupe du monde (9%), selon un sondage YouGov pour le New York Times mené dans 19 pays.

Et comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, l’autre pays qui espère que la France sortira le plus vite possible, c’est la France. Les 1.020 Français sondés font arriver leur sélection à égalité avec l’Algérie (7% chacun).

Des chiffres de «hate» qui sont cependant loin de ceux d'autres pays (19% d'Argentins contre l'Angleterre, 34% de Brésiliens contre les Argentins, et une détestation footballistique réciproque des Japonais et des Coréens du Sud à environ 40%). Avec 60% de sondés, la France se situe parmi les pays qui manifestent le moins d'aversion pour une équipe, avec l'Australie, l'Angleterre et les États-Unis.

On y apprend également que tout le monde, à part l’Argentine, l’Espagne et les Etats-Unis (qui se voient tous champions) prédit que les Brésiliens soulèveront la coupe.

Slate.fr

Newsletters

Christian Bordeleau, pionnier d'une discipline fermée aux hommes aux Jeux Olympiques

Christian Bordeleau, pionnier d'une discipline fermée aux hommes aux Jeux Olympiques

Autant un plaisir qu'un geste militant, pratiquer ce sport est l'occasion d'éclabousser les codes en luttant contre le sexisme et l'homophobie.

Boxer à mains nues, le défi qui attire les Français en Angleterre

Boxer à mains nues, le défi qui attire les Français en Angleterre

Pour la gloire ou le challenge, Sami, Sofiane et Emmanuel ont traversé la Manche afin de tester le bare knuckle, un sport extrême qui se développe au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Les stéréotypes, premiers freins à la féminisation du football

Les stéréotypes, premiers freins à la féminisation du football

Les filles ne représentent que 7,6% des licences.

Newsletters