Monde / Sports

Marre du foot? Voici les Coupes du monde des homicides, des MacDo et des Prix Nobel

Temps de lecture : 2 min

Capture de l'application du Wall Street Journal.
Capture de l'application du Wall Street Journal.

Pas encore commencée que déjà, elle dégoûte tous ceux qui n'ont pas la chance d'être possédés par le démon du ballon rond. A tous ceux qui n'en peuvent déjà plus de la Coupe du Monde et de ses flonflons brésiliens, le Wall Street Journal a pensé à vous en reproduisant la compétition... dans à peu près tous les domaines, football évidemment exclu.

Plus gros fumeurs (Grèce), plus gros buveurs (Russie), plus gros émetteurs de CO2 (Etats-Unis) ou à l'inverse, territoires où l'on trouve le plus de forêts (Japon), ou bien encore le plus de Mc Donalds par habitant (Etats-Unis): les performances des 32 pays qui s'apprêtent à s'affronter lors de la Coupe du Monde, la vraie, sont comparées au travers de 70 critères différents!

Où l'on apprend notamment que la Suisse est le pays où il y a le plus de Prix Nobel par tête et que le Honduras, qui affrontera la France le 15 juin, rafle le trophée en matière d'homicides, avec plus de 90 meutres pour 100.000 habitants...

Instant chauvin: la France arrive en tête de la Coupe du monde du tourisme, des films étrangers nommés aux Oscars, mais aussi... du nucléaire.

De notre côté, nous n'avons pas réussi à la faire gagner dans notre application maison sur la Coupe du Monde. Ce qui ne vous empêche pas d'aller la voir: non seulement elle permet de voir, à la manière du Wall Street Journal, qui gagnerait la compétition en termes de population, de puissance militaire ou de richesse, mais en plus, elle ne laisse pas les fans de football au bord de la route. Car oui, eux aussi ont la possibilité d'y établir leurs propres pronostics. Pour la grosse, l'imminente et la très attendue Coupe du Monde de football, qui débute ce 12 juin.

Newsletters

Qui de la Chine ou des États-Unis dirigera le monde après la pandémie?

Qui de la Chine ou des États-Unis dirigera le monde après la pandémie?

La politique étrangère de Donald Trump est une politique nationaliste, en repli face aux affaires du monde et opposée à l'idée de coopération internationale. Cette attitude résonne particulièrement bien avec l'épidémie de Covid-19. De fait, l'une...

Orbán, l'opportuniste qui s'appuie sur le coronavirus à des fins politiques

Orbán, l'opportuniste qui s'appuie sur le coronavirus à des fins politiques

Le dirigeant hongrois se sert de la pandémie pour asseoir son pouvoir sur la Hongrie et parie sur sa gestion de crise comme tremplin vers une réélection en 2022.

En parlant de «virus chinois», Trump tente de faire oublier sa gestion catastrophique de l'épidémie

En parlant de «virus chinois», Trump tente de faire oublier sa gestion catastrophique de l'épidémie

En suscitant la polémique, le président américain se place en position de critiquer les personnes qui préfèrent parler de terminologie plutôt que de faire la guerre au coronavirus.

Newsletters