Culture

Hangover: Psy + Snoop Dogg + beuverie = le cocktail d'un clip anti-alcool réussi?

Temps de lecture : 2 min

Le chanteur sud-coréen et le rappeur américain nous entraînent dans une folle soirée à Séoul.

Passerez-vous 16.000 ans devant le nouveau clip de Psy? Le chanteur sud-coréen est de retour avec Snoop Dogg pour un titre intitulé Hangover (gueule de bois).

On les voit boire, faire la fête, vomir.

Pour Quartz, il est évident qu'il s'agit là encore une fois d'une satire de la société de consommation sud-coréenne. Cette fois-ci, Psy ne nous entraîne pas dans le quartier riche de Gangnam-gu mais dans une soirée imbibée à Séoul (où a été tourné le clip, en «18 heures» selon Psy.

Le site économique nous rappelle quelques chiffres:

• entre 1985 et 1995, la consommation d'alcool des ménages sud-coréens a augmenté de 156%

• les Sud-Coréens boivent en moyenne 13,7 verres d'alcool par semaine, le double des Russes

Reste à savoir si cette satire sera efficace. Selon Quartz, les premiers commentaires en Corée du Sud ne sont pas forcément positifs. Le clip pourrait être trop proche de la réalité. Le site économique cite un commentaire:

«Gangnam style était amusant, à la vue de ce clip, je me détourne de l'écran de honte. Je ne veux pas que ma culture soit représentée comme ça.»

Newsletters

En attendant le retour des concerts, les podcasts pour découvrir de la musique

En attendant le retour des concerts, les podcasts pour découvrir de la musique

Petites salles et festivals ne sont plus là pour vous présenter des artistes, mais il y a d'autres moyens de s'en mettre plein les oreilles.

9 romans enfants et ados contre les stéréotypes de genre

9 romans enfants et ados contre les stéréotypes de genre

Plutôt que de proposer une vision univoque du monde, la fiction peut amener les plus jeunes à interroger la société qui les entoure.

Au cœur des marchés aux animaux d'Asie

Au cœur des marchés aux animaux d'Asie

«Les plus grandes pandémies ont toujours résulté d'une relation avec les animaux: grippe porcine, grippe aviaire, Ebola, SRAS, MERS, désormais Covid-19, relève Jo-Anne McArthur. Ceux qui pointent le doigt exclusivement vers la Chine...

Newsletters