Coupe du monde 2014Sports

Les plus grands moments de l'histoire de la Coupe du monde en 30 GIF: WTF

Grégoire Fleurot, mis à jour le 11.06.2014 à 16 h 56

Zinedine Zidane et Marco Materazzi pendant la finale de la Coupe du monde 2006 le 9 juillet à Berlin, REUTERS

Zinedine Zidane et Marco Materazzi pendant la finale de la Coupe du monde 2006 le 9 juillet à Berlin, REUTERS

WTF

Le fiasco de Knysna (2010)

En apprenant que les joueurs français s'apprêtent à faire la grève et à boycotter leur entraînement, Robert Duverne, le préparateur physique de l'équipe, n'arrive pas à se contrôler et en vient presque aux mains avec le capitaine Patrice Evra, retenu seulement par le sélectionneur Raymond Domenech. Il aurait sans doute fallu d'autres Robert Duverne dans l'équipe et le staff français ce jour-là.

Le but le plus rapide de l'histoire du Mondial (2002)

«Daegu est prêt pour des adieu émouvants à l'équipe coréenne», annonce le commentateur anglais au coup d'envoi du match pour la troisième place du Mondial 2002. 11 secondes plus tard, le turc Hakan Sükür inscrit le but le plus rapide de l'histoire de la compétition et donne aux Coréens des émotions dont ils se seraient bien passés.

Les Bleus dans des maillots de pêcheurs (1978)

Trente minutes avant que les Bleus n'affrontent la Hongrie dans un match sans enjeu, l'intendant de l'équipe de France se rend compte qu'il a amené le mauvais jeu de maillots. Une voiture part alors à la recherche d'un jeu d'une autre couleur que le blanc dans Mar Del Plata et revient avec ceux, rayés vert et blanc, du club amateur local du FC Kimberley, composé principalement de pêcheurs.

Beckenbauer joue une demi-finale le bras en écharpe (1970)

Beckenbauer n'a pas usurpé son surnom de «Kaiser». Tel un empereur, il a mené ses troupes au combat avec une épaule disloquée pendant une mémorable demi-finale finalement perdue 4-3 face à l'Italie.

Le cheikh fait annuler un but (1982)

Ce jour-là, à Valladolid, le frère de l'émir du Koweït n'est pas d'accord avec un but que vient d'encaisser son équipe face à la France. Il demande donc à ses joueurs de quitter le terrain avant de venir tout naturellement parler à l'arbitre sur la pelouse pour le convaincre d'annuler le but. Ce dernier accède à sa requête, et sera radié par la Fifa.

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte