Coupe du monde 2014Sports

Les plus grands moments de l'histoire de la Coupe du monde en 30 GIF: violence

Grégoire Fleurot, mis à jour le 11.06.2014 à 16 h 56

Zinedine Zidane et Marco Materazzi pendant la finale de la Coupe du monde 2006 le 9 juillet à Berlin, REUTERS

Zinedine Zidane et Marco Materazzi pendant la finale de la Coupe du monde 2006 le 9 juillet à Berlin, REUTERS

Frank Riijkard crache sur Rudi Völler, 2 fois (1990)

Qui a dit que le football était un sport de voyous? A deux reprises, Frank Riijkard crache sur la belle chevelure bouclée de Rudi Völler quand celui-ci ne le regarde pas. Et réussit à se faire expulser, mais son adversaire aussi.

Le coup de boule de Zidane (2006)

Au début, personne n'a vu ce qu'il s'était passé. Puis, le coup de boule le plus célèbre de l'histoire de l'humanité est apparu au ralenti sur les écrans du monde entier.

De Jong le karatéka (2010)

L'arbitre Howard Webb a distribué 14 cartons jaunes lors de la finale Espagne-Pays-Bas en 2010, plus de deux fois le précédent record pour une finale. L'Anglais reconnaîtra plus tard qu'il aurait peut-être dû sortir le rouge pour ce tacle très Street Fighter de Nigel De Jong sur Xabi Alonso. Sans blague...

L'attentat de Schumacher (1982)

Malgré ses excuses publiques, Harald Schumacher restera à jamais le «bourreau de Séville» aux yeux des Français. Les dents de Battiston, elles, sont rentrées au musée.

Portugal-Pays-Bas, la «boucherie de Nuremberg» (2006)

Simulations, fautes flagrantes, intimidation de l'arbitre: avec quatre rouges et 16 jaunes, le match le plus violent et le moins fair-play de l'histoire récente du Mondial a bien mérité son surnom, qui fleure bon la Seconde Guerre mondiale. Et encore une fois, les Pays-Bas étaient dans le coup.

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte