Coupe du monde 2014Sports

Les plus grands moments de l'histoire de la Coupe du monde en 30 GIF: les célébrations

Grégoire Fleurot, mis à jour le 11.06.2014 à 8 h 43

Zinedine Zidane et Marco Materazzi pendant la finale de la Coupe du monde 2006 le 9 juillet à Berlin, REUTERS

Zinedine Zidane et Marco Materazzi pendant la finale de la Coupe du monde 2006 le 9 juillet à Berlin, REUTERS

Les célébrations

Lilian Thuram le penseur (1998)

Défenseur intraitable, Lilian Thuram n'avait marqué qu'une poignée de buts dans sa carrière, et aucun sous le maillot bleu, avant cette demi-finale contre la Croatie. Aucune chance donc qu'il ait prémédité la célébration de son deuxième but ce soir-là.

La joie folle de Marco Tardelli (1982)

De la rage, de la joie, de la folie: le but de Tardelli face à l'Allemagne de l'Ouest a mis son auteur, et tout un pays, dans un état second.

Le bébé de Bebeto (1994)

La femme de l'attaquant brésilien vient d'accoucher, il marque un but en quart de finale: ça fait deux heureux évènements à fêter.

Maradona, délit de faciès (1994)

A voir la célébration de son (magnifique) but contre la Grèce, les téléspectateurs du monde entier se sont dits que quelque chose clochait avec la sulfureuse star vieillissante. Ils avaient raison: Maradona a été éjecté du Mondial quelques jours plus tard pour un contrôle antidopage positif.

Yekini dans les filets (1994)

Peu de personnes peuvent décrire de mémoire l'action du premier but de l'histoire du Nigéria en Coupe du monde, mais tout le monde se souvient de la célébration de celui qui l'a marqué, Rashidi Yekini.

 

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte