Mondial 2014 / Sports

Les plus grands moments de l'histoire de la Coupe du monde en 30 GIF

Temps de lecture : 2 min

Zinedine Zidane et Marco Materazzi pendant la finale de la Coupe du monde 2006 le 9 juillet à Berlin, REUTERS
Zinedine Zidane et Marco Materazzi pendant la finale de la Coupe du monde 2006 le 9 juillet à Berlin, REUTERS

Le coup de boule asséné par Zinedine Zidane à Marco Materazzi en finale de la Coupe du monde 2006 tient une place spéciale dans l'histoire du football. L'épisode est devenu le premier mème planétaire du sport le plus populaire du monde, détourné en quelques heures sous la forme de dizaines de GIF animés, puis de jeux vidéo et même d'œuvres d'art.

Huit ans après cette entrée spectaculaire du foot dans la culture Internet (ou vice-versa), les gifs footballistiques sont plus que jamais présents sur nos écrans et sont disponibles quasiment en temps réel sur Twitter après chaque action marquante ou insolite.

En attendant de savoir quelle image deviendra «le» GIF du Mondial 2014, voici une compilation des 30 plus grands moments de l'histoire de la Coupe du monde en GIF animés, triés en six catégories.

Ne vous énervez pas dans les commentaires parce que nous avons oublié LE but de votre attaquant préféré des années 1970: cette sélection est absolument subjective et s'intéresse plus à l'impact visuel des actions qu'à leur importance sur le résultat d'un match ou d'une compétition.

1.Les coups de génie

Le bijou de Bergkamp (1998)

L'expression «Le temps s'est arrêté» est souvent galvaudée, mais s'il y a bien un but auquel elle s'applique à merveille, c'est celui-ci, du magicien Dennis Bergkamp. Une longue passe de Franck De Boer, trois touches de balle, le reste appartient à la légende.

Le slalom de Maradona contre l'Angleterre (1986)

Sans doute le but le plus célèbre de l'histoire du football, décortiqué sous tous les angles et dans toutes les langues. On ne s'en lasse jamais.

«L'arrêt du siècle» de Gordon Banks (1970)

Si les gardiens sont souvent les grands oubliés des récompenses individuelles, cet arrêt de Gordon Banks, surnommé «l'arrêt du siècle» avec un brin de chauvinisme par les Anglais, tient sa place dans la légende de la compétition pour toujours. En bonne partie à cause de l'identité de l'attaquant en face, un certain Pelé, qui déclara: «J'ai marqué un but, et Banks l'a arrêté.»

Le but de Pelé en finale face à la Suède (1958)

Personne n'a gagné autant de Coupes du monde que Pelé (trois), ni marqué autant de buts au cours d'une carrière. Et ceux du Brésilien dans la plus grande des compétitions étaient souvent inoubliables.

Le monde découvre Michael Owen (1998)

Un an à peine après son premier match professionnel avec Liverpool, le jeune attaquant de 18 ans devient une star internationale en quelques secondes avec ce but d'anthologie en huitième de finale face à l'Argentine, sorte de «revanche» de celui de Maradona.

Grégoire Fleurot Journaliste

Newsletters

«Nation branding»: comment tirer vraiment profit de l'organisation d'une Coupe du monde

«Nation branding»: comment tirer vraiment profit de l'organisation d'une Coupe du monde

Organiser un Mondial ou des Jeux olympiques n'est pas rentable, mais peut entraîner des bénéfices en termes de diplomatie publique... à condition de bien s'y prendre.

De quoi souffrirez-vous au retour de la Coupe du monde?

De quoi souffrirez-vous au retour de la Coupe du monde?

Atteintes dermatologiques, maladies gastro-intestinales, fièvres... Le pire moment du Mondial, c'est le retour.

Le Qatar peut encore faire comme la Colombie en 86: renoncer au Mondial

Le Qatar peut encore faire comme la Colombie en 86: renoncer au Mondial

La Colombie aurait dû organiser la Coupe du monde en 1986. Mais en 1982, elle y a renoncé, largement encouragée par la FIFA qui s’était rendu compte de son erreur. Même histoire et «modus operandi» pour le Qatar et la Coupe du monde 2022?

Newsletters