Coupe du monde 2014Sports

Mondial 2014: 16 records qu'il faut connaître pour faire les malins sur Twitter et devant votre télé

Jean-Marie Pottier, mis à jour le 12.06.2014 à 16 h 08

Plus vieux joueur, nombre de victoires consécutives, nombre total de buts pour un même joueur... Les possibles performances que nous réserve le mois à venir.

Miroslav Klose célèbre un but contre l'Argentine lors du Mondial 2010. REUTERS/Oleg Popov

Miroslav Klose célèbre un but contre l'Argentine lors du Mondial 2010. REUTERS/Oleg Popov

Avec le développement d'entreprises de statistiques sportives comme Opta ou Prozone, vous devriez être inondés de chiffres pendant cette Coupe du monde. Voici déjà quelques records qui pourraient être battus ou égalés pendant la compétition.

Le nombre de matches et de buts pour une sélection

L'Allemagne (99 matches) comme le Brésil (97) sont assurées de disputer leur centième match de phase finale. Pour prendre la tête du classement, le pays hôte doit parvenir dans le dernier carré et compter sur une élimination de l'Allemagne au plus tard au stade des huitièmes de finale.

À l'inverse, l'Allemagne peut récupérer un record au Brésil si elle marque cinq buts de plus pendant la compétition: celui du plus grand nombre de buts marqués (206 contre 210 pour l'instant).

Le nombre de matchs gagnés consécutivement

Entre 2002 et 2006, le Brésil avait aligné onze victoires consécutives en phase finale. Un record que l'Espagne pourrait battre cette année si elle accède à la finale en gagnant tous ses matches.

Le nombre de participations et de matchs en Coupe du monde pour un joueur

Gardien titulaire de la Squadra Azzura, Gianluigi Buffon va devenir le troisième joueur, après le Mexicain Antonio Carbajal et l'Allemand Lothar Matthaüs, à prendre part à cinq phases finales (1998-2010).

Mais contrairement à ses prédécesseurs, il ne sera pas rentré sur le terrain à chaque fois puisqu'il était la doublure de Pagliuca lors de sa première participation. Et même si l'Italie parvient dans le dernier carré, il restera assez loin de Matthaüs en nombre de matches, avec 19 rencontres contre 25. En revanche, il rêve d'une sixième participation en 2018, à 40 ans…

Un joueur, en revanche, pourrait faire tomber le record de Matthaüs, son coéquipier Miroslav Klose: si l'Allemagne atteint les demi-finales et qu'il joue tous les matches, il en sera à 26 en quatre participations. Pour le record de minutes jouées de Paolo Maldini (2.217 minutes contre 1.511), il lui faudra en revanche être titulaire et enquiller les prolongations...

Le plus vieux joueur

Deuxième gardien de la Colombie derrière le Niçois David Ospina, l'ancien Messin Faryd Mondragon est d'ores et déjà assuré de devenir le plus vieux joueur à disputer une Coupe du monde: il fêtera ses 43 ans durant la compétition. Reste à savoir si, comme son prédécesseur Roger Milla en 1994, il fêtera ce record sur le terrain. (En revanche, il lui sera difficile de marquer un but comme le Camerounais).

Le nombre de buts inscrits par un seul joueur

Si les 13 buts inscrits en une seule édition par Just Fontaine en 1958 risquent de rester longtemps inaccessibles, le record sur plusieurs éditions pourrait tomber. Avec 14 buts en trois participations (2002, 2006, 2010), Miroslav Klose n'est plus qu'à une unité du Brésilien Ronaldo. S'il trouve le chemin des filets au Brésil, il deviendra le troisième joueur, après Pelé et son compatriote Uwe Seeler, à marquer au moins un but durant quatre Coupes du monde.

Le nombre de podiums pour un joueur

8

Le nombre de joueurs ayant terminé trois fois
sur le podium d'une Coupe du monde:
Pelé (Brésil, en 1958, 1962 et 1970),
Wolfgang Overath, Franz Beckenbauer et
Horst-Dieter Höttges (RFA, de 1966 à 1974),
Pierre Littbarski et Lothar Matthaüs
(RFA, de 1982 à 1990),
Cafu (Brésil, de 1994 à 2002)
et Miroslav Klose (Allemagne, de 2002 à 2010)

Autre record en vue pour Miroslav Klose: si l'Allemagne termine sur le podium, il deviendra le premier joueur quadruple médaillé, après l'argent en 2002 et le bronze en 2006 et 2010. Pour l'instant, il partage l'honneur d'avoir été trois fois médaillé avec sept autres joueurs allemands ou brésiliens qui, contrairement à lui, ont été champions du monde.

Le nombre de titres comme entraîneur

Les 14 buts inscrits par Miroslav Klose en Coupe du monde entre 2002 et 2010

Vainqueurs respectivement en 2002 et 2010, Luis Felipe Scolari (Brésil) et Vicente del Bosque (Espagne) peuvent rejoindre l'Italien Victor Pozzo (1934, 1938) comme seul sélectionneur à avoir emmené deux fois une sélection au titre de champion du monde.

Le doublé entraîneur-joueur

Vainqueurs de la Coupe du monde en 1990 et 1998, Jürgen Klinsmann (Etats-Unis) et Didier Deschamps (France) peuvent rejoindre Mario Zagallo (trois titres) et Franz Beckenbauer (deux) dans le club fermé des footballeurs vainqueurs comme joueur puis sélectionneur. Deschamps deviendrait le seul avec l'Allemand à l'avoir été comme capitaine puis sélectionneur.

Le premier coach vainqueur à la tête d'une sélection «étrangère»

Aucun sélectionneur n'a jamais réussi à mener un pays qui n'est pas le sien au titre suprême. Cette année, aucun favori n'est dirigé par des sélectionneurs étranger.

Parmi les gros outsiders, on compte la Suisse (l'allemand Ottmar Hitzfeld), les États-Unis (l'allemand Jürgen Klinsmann), la Colombie (l'Argentin José Pekerman), le Chili (l'Argentin Jorge Sampaoli), la Russie (l'Italien Fabio Capello) ou encore le Japon (l'Italien Alberto Zaccheroni).

L'invincibilité défensive

La tendance est au champion du monde étanche. Après la France 1998, l'Italie 2006 et l'Espagne 2010 (2 buts encaissés chacun, la performance italienne étant la plus notable avec deux prolongations entières disputées), une équipe parviendra-t-elle à remporter le tournoi en concédant au maximum un but?

Le but de l'Argentin Claudio Caniggia, mettant fin à la série d'invincibilité de 517 minutes du gardien italien Walter Zenga en demi-finale de la Coupe du monde 1990.

Une performance à laquelle est liée un autre record, celui de la plus longue invincibilité, détenu par l'Italien Walter Zenga depuis 1990 (517 minutes). Un record que son compatriote Buffon aurait battu en 2006 s'il avait gardé sa cage inviolée jusqu'à la 65e minute de la finale contre la France.

Avec 433 minutes d'invincibilité pour boucler le tournoi 2010, Iker Casillas peut lui battre ce record à cheval sur plusieurs éditions. Encore quatre clean sheets dans le tournoi, et l'Espagnol battra aussi le record du nombre de matchs sans encaisser de but en Coupe du monde, codétenu par Fabien Barthez et l'anglais Peter Shilton.

La stérilité offensive

Tout les supporters des Bleus se souviennent de la frustration ressentie après le 0-0 inaugural contre la Suisse en 2006, quatrième match consécutif des Français en phase finale sans inscrire un but. Que dire alors de l'Algérie? À une génération d'écart (1986, 2010), les Fennecs restent sur plus de cinq matches sans marquer, depuis un coup-franc inscrit par Djamel Zidane face à l'Irlande du nord. S'ils ne trouvent pas le chemin des filets avant la 36e minute de leur premier match contre la Belgique, ils battront le record de la plus longue disette offensive, détenu par la Bolivie (517 minutes à cheval sur les Coupes du monde 1930, 1950 et 1994)

Le plus petit nombre d'équipes européennes en huitièmes

En 2010, on avait beaucoup entonné le refrain du déclin de la vieille Europe après le premier tour: seulement six qualifiés, contre neuf à dix à chaque édition depuis 1986! Un record qui pourrait encore être battu cette année, pour peu que le Chili (groupe B) ou le Ghana ou les États-Unis (groupe G) créent la surprise, ou encore que l'Uruguay sorte du groupe D aux trois champions du monde...

2,21

La pire moyenne de buts
jamais inscrite
lors d'une Coupe du monde,
en 1990

La pire moyenne de buts

Avec les mesures prises dans les années 90 pour inciter à l'offensive (victoire à trois points, plus grande sévérité arbitrale, interdiction de la passe en retrait au gardien…), on pensait que le total famélique de buts du Mondiale 90 (2,21) resterait longtemps un record. Mais le cru 2010 a été mauvais, avec 2,27 buts de moyenne seulement. Le Brésil, pays du futebol arte, connaîtra-t-il le paradoxe d'accueillir la Coupe du monde la plus pauvre? La barre se situe à 141 buts ou moins.

Le record de cartons en un match

Là aussi, on peut croire le record difficile à battre: seize cartons lors du Portugal-Pays-Bas de 2006, soit douze jaunes et quatrre rouges. Mais en 2010, on en est pas passés si loin en finale avec treize cartons jaunes et un rouge. Quel score nous réservent les Bataves cette année?

Jean-Marie Pottier
Jean-Marie Pottier (944 articles)
Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte