Science & santé

Les meilleures illusions d’optique de l’année

Phil Plait, mis à jour le 09.06.2014 à 8 h 54

N'en croyez pas vos yeux.

J’adore les illusions d’optique pour un tas de raisons: en tant que scientifique, elles me fascinent, car elles nous montrent comment notre système visuel et d’interprétation fonctionne. En tant que sceptique, elles m’enhardissent, car elles sont la preuve qu’on devrait très très rarement croire ce que l’on voit; on nous berne trop facilement de manières qu’on ne remarque même pas.

Mais en tant qu’être humain, elles ne font que me réjouir. C’est vraiment génial.

Tous les ans, la Neural Correlate Society (qui encourage la recherche scientifique sur la façon dont la perception sensorielle affecte le cerveau) organise un concours pour élire les meilleures illusions de l’année, et la liste des dix finalistes de 2014 a été dévoilée. Pour être candidates, il faut que ces illusions n’aient jamais été publiées, ou alors pas avant 2013.

C’est vraiment amusant à regarder et c’est dingue de voir à quel point votre cerveau peut être trompé. Le premier finaliste était une variante du classique de l’effet Ebbinghaus, où on perçoit la taille d’un objet par rapport à d’autres autour de lui. Il se trouve que l’animation de ces objets renforce grandement l’effet:

 

 

Cool, non? J’ai arrêté la vidéo à plusieurs reprises pour mesurer le cercle, et il a effectivement la même taille en permanence. Tout l’effet ne se passe que dans votre tête.

Les autres illusions sont elles aussi très amusantes, mais je dois dire qu’il y en a une que j’aime plus que les autres, même plus que celle d’Ebbinghaus. Mon type d’illusion préféré, c’est l’illusion tellement convaincante que vous croyez qu’on vous mène en bateau. Les illusions basées sur les couleurs sont très bien pour ça, car elles sont complètement convaincantes, mais peuvent aussi être vérifiées pour s’assurer qu’il n’y a pas de triche (par remplacement de couleurs, par exemple).

Celle-ci ne triche pas et est absolument renversante. Fixez un point dans la grille (près du centre, c’est mieux), et continuez de le fixer quand l’animation s’effectue:

<veuillez insérer un rire démoniaque ici>

Ah, qu’est-ce que j’aime ces trucs!

Vous avez perçu l’illusion? Quand les bandes noires sont à la verticale, les couleurs du fond ressemblent à une alternance de vert pâle et de bleu pâle. Quand elles sont à l’horizontale, les couleurs semblent être d’un vert et d’un rouge un peu plus foncés (votre perception des couleurs peut être un peu différente de ma description).

Seulement voilà: les couleurs ne changent pas en réalité ! Vraiment, c’est le même fond. Pour prouver que c’est la position des bandes et non les couleurs qui changent, j’ai pris un point de l’image au hasard – dans ce cas-ci, le point rouge juste en-dessous du centre, à gauche– et j’ai pris la couleur du même pixel dans les deux positions. J’en ai tiré deux carrés, chacun montrant la couleur obtenue:

Les carrés de couleur des deux positions de l’animation : celui de gauche quand les bandes sont à l’horizontale, celui de droite quand elles sont à la verticale.

Le carré de gauche correspond aux bandes à l’horizontale, et celui de droite correspond à la position verticale. Ils sont quasiment identiques (pour ceux qui veulent le détail, les couleurs RVB des deux carrés sont 189, 158, 147 et 189, 158, 149, ce qui est très proche ; celui de droite me paraît toujours un peu plus foncé, mais c’est quasiment la même couleur).

Alors pourquoi les deux positions paraissent-elles si différentes lorsqu’elles s’alternent ? Le mécanisme exact est un peu compliqué (et expliqué dans un article écrit par les créateurs de l’illusion), mais pour faire très simple notre perception de la couleur est basée en partie sur le contraste avec les couleurs alentour. La couleur de, disons un carré rouge, peut sembler très différente en fonction des couleurs autour de lui, et de leur clarté.

Dans l’illusion, les bandes noires forcent nos yeux à associer les couleurs d’une certaine manière dans la première position, et d’une autre dans la seconde.

La grille de couleurs (à gauche) et les deux positions de l’animation (au milieu et à droite) nous montrent à quel point nos yeux se font berner.

Rien ne vaut un bon exemple. L’illustration ci-dessus est tirée de l’article, et montre la grille de couleurs seule sur la gauche, et les deux parties de l’animation au milieu et sur la droite. Regardez la grille sans bandes sur la gauche. Choisissez un petit carré, un rouge par exemple. Il y a au-dessus et en-dessous de lui des carrés verdâtres, mais ceux de gauche et droite sont bleuâtres. Quand les bandes sont à la verticale, vos yeux et votre cerveau distinguent naturellement le carré rouge des verts, et quand les bandes sont à l’horizontale vous les distinguez des carrés bleus. Cela change complètement la façon dont vous percevez les carrés rouges.

Si vous bougez un peu les yeux en regardant l’animation, vous pouvez en quelque sorte voir les couleurs comme elles sont «vraiment», mais maintenez votre regard et boum! Les couleurs ont l’air de changer. C’est incroyable.

Cela me rappelle mon illusion préférée:

Une spirale de bleu et de vert... ou pas?

De façon étonnante, les spirales bleues et vertes sont de la même couleur. Je vous jure. Je peux le prouver.

Même si ces illusions ne vous éblouissent pas autant que moi, j’espère qu’elles vous font comprendre que la vue peut jouer des tours. A chaque fois que je lis un article sur un vol d’ovni, ou quand un témoin dit: «je suis sûr de ce que j’ai vu», je me rappelle toujours à quel point notre cerveau est faillible.

Vous êtes sûr de ce que vous avez vu? Peut-être. Mais n’y mettez pas votre main à couper.

Phil Plait
Phil Plait (71 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte